jeudi, octobre 16, 2008

La montée du Carmel

J'avais acheté il y a une quinzaine d'année un petit livre, Petite vie de St Jean de la Croix. Je l'avais lu d'un trait, et j'en avais gardé une grande sympathie pour le bonhomme.

Après cela j'avais acheté La vive flamme d'amour, mais j'avais trouvé la lecture ardue et n'avais pas continué.

Donc voilà, quinze ans après je ressort le bouquin, me disant qu'en ayant pris de la bouteille et de la brioche, j'allais y arriver cette fois-ci.

Peine perdue... Il y a des jours où je me sens bête. En fait, c'est l'inverse: il y a des jours où je me sens intelligent, mais celui-là n'en faisait pas partie.

Peu après, parcourant ma bibliotèque des yeux, j'ai retrouvé un livre qu'on m'avait donné lors d'un vide-grenier, et qui dormait là, invisible avec sa tranche blanche parmis d'autres tranches blanches. C'était La montée du Carmel.

J'ai commencé de le lire, et victoire! j'y arrive. C'est pas que je me sente spécialement intelligent, au contraire, c'est que St Jean y est très pédagogique.

Ceci dit, sa clarté me permet de comprendre davantage St Louis-Marie dont le style quelque peu baroque a parfois tendance à m'emberlificoter.

Par exemple dans le livre I, chapître 5, St Jean écrit que l'âme contriste [...] beaucoup la divine Majesté quand elle recherche l'aliment spirituel sans se contenter de Dieu seul.

Il pointe là le fait qu'on a tendance à rechercher les consolations spirituelles alors que toute notre attention doit être concentrée uniquement sur Dieu.

Cela rappelle que dans la voie montfortaine, on donne tout à Marie, y compris les bien spirituels. On ne les cherche plus puisqu'on remet tout à cette chère Mère et Maîtresse. Cela peut nécessiter parfois d'apprendre à lui faire encore plus confiance, et de laisser cette tendance inconsciente qui nous fait se dire "j'y arrive", alors que tout est grâce.

mercredi, octobre 15, 2008

Sale temps pour les chrétiens

Chrétiens tués et pourchassés en Irak, qui sont obligés de fuir leur propre pays pour sauver leur peau.
Chrétiens tués et pourchassé en Inde, pays démocratique (!), et qui sont obligés aussi de se cacher pour sauver leur peau.
Les chrétiens sont aussi persécutés au Vietnam.

Il faut prier pour eux.

lundi, octobre 13, 2008

L'eucharistie à tous vents de doctrine - Les intuitions "prophétiques" du P. Fourez, s.j.

Hermas fait un travail remarquable de démontage d'erreurs "modernes" concernant l'eucharistie, à partir d'un bulletin paroissial de Belgique.

A lire absoluement.

mercredi, octobre 08, 2008

Ne pourrait-il pas se taire?

Cette véritbale tour de Babel financière qui était en construction ces dernières années est en train de s'effondrer.

Je ne sais pas trop quoi penser de l'effondrement d'un tel système, ce n'est pas mon domaine; il faut cependant espérer que l'impact sur la vie réelle des plus faibles soit minimum.

Le Pape dénonce avec justesse la vanité de ce système, expliquant qu'il faut en fait bâtir sa vie sur la Parole de Dieu.

Et voilà que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui a sans-doute lu le Pape en buvant son café, donne son avis sur la question:
"Leur économie s'effondre (...) la raison de leur défaite est qu'ils ont oublié Dieu et la piété"

Il voit dans tout cela l'œuvre de l'imam caché dont les musulmans chiites attendent le retour.

Tout ça pour dire quoi? Oui, et bien que dans les semaines qui viennent, une fois ces soubresauts passés, nous allons avoir nos habituels experts, déçu d'avoir perdus leur investissements, qui vont accuser le Pape de s'être réjoui de cette crise, le Pape devenant coupable par association pour les propos d'Ahmadinejad.

PS: pour lever une ambuiguité, c'est bien d'Ahmadinejad dont je me plains ;-)