mercredi, décembre 07, 2005

Jésus-Christ est Dieu - 2

Comme il était entré de nouveau à Capharnaüm, après quelque temps on apprit qu'il était à la maison.
Et beaucoup se rassemblèrent, en sorte qu'il n'y avait plus de place, même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
On vient lui apporter un paralytique, soulevé par quatre hommes.
Et comme ils ne pouvaient pas le lui présenter à cause de la foule, ils découvrirent la terrasse au-dessus de l'endroit où il se trouvait et, ayant creusé un trou, ils font descendre le grabat où gisait le paralytique.
Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: "Mon enfant, tes péchés sont remis."
Or, il y avait là, dans l'assistance, quelques scribes qui pensaient dans leurs coeurs:
"Comment celui-là parle-t-il ainsi? Il blasphème! Qui peut remettre les péchés, sinon Dieu seul?"
Et aussitôt, percevant par son esprit qu'ils pensaient ainsi en eux-mêmes, Jésus leur dit: "Pourquoi de telles pensées dans vos coeurs?
Quel est le plus facile, de dire au paralytique: Tes péchés sont remis, ou de dire: Lève-toi, prends ton grabat et marche?
Eh bien! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre,
je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton grabat et va-t'en chez toi."
Il se leva et aussitôt, prenant son grabat, il sortit devant tout le monde, de sorte que tous étaient stupéfaits et glorifiaient Dieu en disant: "Jamais nous n'avons rien vu de pareil." (Mc 2, 1-12)

J'aime beaucoup ce passage, car la foi des gens est magnifique. S'assembler aussi nombreux dans cette maison pour écouter notre Seigneur Jésus-Christ, et aussi percer la terrasse pour aider à faire entrer un paralytique afin qu'il soit guérit par Jésus, révèle une grande foi que j'aimerais bien avoir.

Mais j'aime beaucoup ce qui est révélé ici. En effet, Jésus dit au paralytique que ses péchés sont remis. Cela provoque aussitôt un sentiment de colère chez les scribes car c'est bien vrai, seul Dieu pardonne.

Nous avons alors deux alternatives: soit Jésus est un menteur et un blaspémateur, comme le pensent les scribes, soit Jésus est vraiment Dieu.

Il est intéressant de lire la suite. En effet pour montrer qu'il a le pouvoir de remettre les péchés, ce que ne peuvent faire les pharisiens, il guérit le paralytique, chose que les scribes sont bien incapables de faire là aussi.
On a donc Dieu seul qui pardonne les péchés, et Jésus-Christ qui pardonne les péchés, devant tous.

La conclusion s'impose d'elle-même: Jésus-Christ est Dieu.

On a bien Jésus-Christ qui ne clame pas "Je suis Dieu", comme le disent justement ceux qui ne croient pas en sa divinité. Par contre, il nous la révèle.

Aucun commentaire: