vendredi, février 02, 2007

Jésus, le prophète attendu

Es-tu le prophète ?

C'est la question que posent à St Jean-Baptiste les prêtres et les lévites qui viennent le voir.

Le passage biblique où se trouve cette question est le suivant :
"Qui es-tu ?"
Il confessa, il ne nia pas, il confessa : "Je ne suis pas le Christ."
- "Qu'es-tu donc ? lui demandèrent-ils. Es-tu Elie ?"
Il dit : "Je ne le suis pas."
- "Es-tu le prophète ?"
Il répondit: "Non." (Jn 1, 19-21)

Les envoyés de Jérusalem posent trois questions à St Jean-Baptiste, mais la dernière est quelque peu problématique: St Jean-Baptiste était reconnu comme prophète de son vivant, mais il répond par la négative à ses interlocuteurs. Ceux-ci emploient d'ailleurs l'article défini "le", le prophète, ce qui semble indiquer qu'ils attendaient un prophète particulier.

Le Messie était attendu par les Juifs qui vivaient sous l'occupation romaine. Ils attendaient aussi le retour d'Elie le prophète (cf. Malachie 3, 23).
Ils attendaient aussi un prophète, celui que Moïse a annoncé dans le Deutéronome :
Yahvé ton Dieu suscitera pour toi, du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi, que vous écouterez.(Dt 18, 15)
Et Dieu, quelques versets plus loin, le dit lui-même :
Je leur susciterai, du milieu de leurs frères, un prophète semblable à toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai.(Dt 18, 18)
En somme, un nouveau Moïse.

Si on lit les évangiles, on peut constater que le peuple reconnaît le caractère prophétique de Jésus, comme par exemple lors de la rencontre avec la samaritaine :
La femme lui dit : "Seigneur, je vois que tu es un prophète..." (Jn 4, 19)
Ou encore après avoir ouvert les yeux d'un aveugle :
Alors ils dirent encore à l'aveugle : "Toi, que dis-tu de lui, de ce qu'il t'a ouvert les yeux ?" Il dit : "C'est un prophète." (Jn 9, 17)

Et aussi après avoir ressucité un mort :
ils glorifiaient Dieu en disant : "Un grand prophète s'est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple." (Lc 7, 16)
Et lors de son entrée à Jérusalem :
les foules disaient : "C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée."(Mt 21, 11)
Enfin, après avoir multiplié des pains, la foule le reconnaît comme le prophète annoncé dans le Deutéronome:
A la vue du signe qu'il venait de faire, les gens disaient : "C'est vraiment lui le prophète qui doit venir dans le monde." (Jn 6, 14)
Mais, en regard des autres réactions qui nous rapportent les évangiles, cette opinion semble être exceptionnelle.

Cependant, cela permet de se poser la question suivante : Jésus est-il le prophète annoncé par Moïse ?

Les parallèles entre l'action de Jésus et celle de Moïse sont nombreux. Nous ne nous y étendrons pas dans le cadre de cet article; on rappellera seulement qu'à l'instar de Moïse qui fait de nombreux miracles et établit l'Alliance entre Dieu et les Hébreux (Ex 24,8), Jésus fait lui aussi beaucoup de miracles et établit l'Alliance nouvelle entre Dieu et les hommes (Lc 22, 19-20).

Pour répondre - rapidement - à la question posée plus haut, le plus simple est de voir ce que l'Eglise naissante pense de la question, comme cela nous est raconté dans le Nouveau Testament.

Dans le troisième chapitre des Actes des Apôtres, après avoir miraculeusement guéri un impotant dans le Temple de Jérusalem, St Pierre y tient au peuple un discours dans lequel il montre que Jésus était annoncé par les prophètes, et applique à Jésus la prophétie de Moïse :
Il enverra alors le Christ qui vous a été destiné, Jésus, celui que le ciel doit garder jusqu'aux temps de la restauration universelle dont Dieu a parlé par la bouche de ses saints prophètes. Moïse, d'abord, a dit : Le Seigneur Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète semblable à moi; vous l'écouterez en tout ce qu'il vous dira. Quiconque n'écoutera pas ce prophète sera exterminé du sein du peuple. Tous les prophètes, ensuite, qui ont parlé depuis Samuel et ses successeurs, ont pareillement annoncé ces jours-ci. (Ac 3, 20-24)

Qui est St Pierre ? C'est l'un des douzes apôtres, et le premier qui professe que Jésus soit le Christ :
"Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je?"
Simon-Pierre répondit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." (Mt 16, 15-16)
En réponse, c'est lui qui est choisi pour bâtir l'Eglise (Mt 16, 18), et c'est lui qui reçoit les clefs du Royaume des Cieux (Mt 16,19). Enfin, c'est à lui que Jésus a dit par trois fois "Pais mes brebis" (Jn 21, 15-18), après la Résurrection. C'est le chef des apôtres. Le fait qu'il déclare au peuple que Jésus est le prophète annoncé par Moïse est donc d'importance.

D'où vient cette interprétation du Deutéronome qui fait de Jésus le prophète attendu ? Et bien, le jour même de la Résurrection, Jésus rencontra deux disciples en route vers Emmaüs :
Et commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. (Lc 24, 37)
Ces disciples sont ensuite allés trouver les apôtres pour leur raconter leur incroyable rencontre, et ce qui s'est passé (Lc 24, 35). Plus tard, Jésus apparaît aux apôtres et leur explique les Ecritures le concernant :
il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Ecritures. (Lc 24, 45)
On comprend donc que ce qu'annonce Pierre à la foule vient du Christ.

Enfin, on peut conclure en disant Jésus-Christ a lui-même enseigné qu'il était le prophète attendu. En effet, ne dit-il pas qu'il n'est pas venu abolir, mais accomplir (Mt 5,17) la Loi et les Prophètes ? Ainsi nous apprend-il que c'est lui qui accomplit la prophétie de Moïse.

4 commentaires:

étudiante a dit…

Bonjour,

Certes Jésus était prophète de Dieu,
mais il y eu après lui Mohammad.

Peut-être Mohammad est le prophète qu'anoncait moïse?

Cordialement.

Mickaël a dit…

Bonjour,

Cet article vous montrera que Jésus est le prophète annoncé par Moïse, si vous le lisez. Cette explication se trouve dans les Ecritures Saintes elles-même.

Note: Pour un chrétien la Révélation est terminée avec la mort du dernier apôtre, St Jean. Il ne peut venir de nouveau prophète depuis.

Cordialement

Salim a dit…

Bonsoir ,

je me permet d'ecrire un commentaire en reponse favorable à l'etudiante :
dans le verset cité : (Jn 1, 19-21)
(qui prend son sens jusqu au 23 ou il montre bien qu il n'est pas le prophete comme tu dis qu il etait
consideré...)
on distingue 3 sujet :
Le christ , Elie , et le prophete ...
Élie est en réalité Jean-Baptiste, comme l'affirme le verset 12 et 13 de l'Évangile selon Matthieu:

Matthieu 17.12
Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu [...]
17.13
Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean Baptiste

Elie est jean batiste , le christ est jesus , Le prophete : mohammad (saw)

Muhammad (Salallah Alihi Wa Salam) ne peut être que le prophète, annoncé en Jean 1.21 et 1.25, historiquement, il n'y a aucun autre prophète qui soit venu après Jésus.
Sans la reconnaissance de Muhammad (Salallah Alihi Wa Salam) en tant que prophète, la prophétie de Jean 1.21 ne serait pas achevée, et la Bible aurait totalement faux.

Le Coran est un beau livre tu devrais le lire , met toi à jour , ce sont les derniere paroles que dieu à descendu sur cette terre .

Mickaël a dit…

Bonjour Salim,

Cet article montre que le prophète attendu depuis Moïse est Jésus-Christ.

Ce n'est pas moi qui le dis, mais Pierre, qui est le chef des apôtres, c'est à dire le premier des disciples de Jésus, qui l'a connu et suivi pendant trois ans et l'a revu après la Résurrection. Et cet enseignement vient de Jésus lui-même.

Pour conclure: Jean-Baptiste est Elie; Jésus est le Christ ET le prophète.

Tu es tout à fait libre d'avoir une interprétation différente de l'enseignement de Jésus et de Pierre, mais je ne te suivrai pas sur ce terrain-là :-)

J'ai lu le Coran, et si c'est un livre intéressant je ne peux l'accueillir comme parole de Dieu, pas plus que les écrits bahaï par exemple. En plus il y a des erreurs dans le Coran.