jeudi, mai 11, 2006

Les premiers chrétiens croyaient en la divinité de Jésus-Christ

On peut lire souvent ces dernières années que Jésus-Christ n'était qu'un homme, et qu'il a été fait Dieu par les hommes: cela va d'Ernest Renan, qui parlait de Jésus comme un homme incomparable, au Da Vinci Code de Dan Brown, en passant par de nombreux livres d'ésotérisme, qui ne considèrent Jésus que comme un homme initié (a quoi ?).

C'est une supposition qui paraît séduisante, car apparament très rationnelle, en accord avec le monothéïsme tel qu'enseigné par le Judaïsme, dont est issu le Christianisme, ou l'Islam, et pour lesquels il est impossible que Dieu prenne chair. Elle est alimentée par quelques siècles de suspicion à l'égard de l'Eglise.

Elle ne semble cependant pas vraisemblable, historiquement parlant.

En effet, les premières hérésies (docétisme, monophysisme, arianisme) évacuent la question de l'humanité du Christ, ou bien la nient.

On peut donc penser que ces hérésies sont les manifestations extrêmes d'une croyance fortement répandue parmis les premiers chrétiens: celle de la divinité du Christ.

Or, si on prend le Nouveau Testament, dans l'Epître aux Philippiens, on peut lire une présentation claire de la divinité de Jésus-Christ :
Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix ! Aussi Dieu l'a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, pour que tout, au nom de Jésus, s'agenouille, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue proclame, de Jésus Christ, qu'il est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Ph 2, 6-11)
Dans le prologue de son évangile, St Jean identifie Jésus-Christ avec le Verbe divin, qui est Dieu.

Le document "Alpha" sur le Da Vinci Code donne quelques citations des premiers siècles montrant une croyance en la divinité de Jésus.

St Ignace d'Antioche, mort en 107, écrit:
Car notre Dieu, Jésus-Christ, a été porté dans le sein de Marie, selon l'économie divine, est né de la race de David et du Saint-Esprit. (source)
En ce qui me concerne, la thèse que les premiers chrétiens croyaient en la divinité du Christ me paraît tout à fait logique et rationnelle: croyant que les prophéties messianiques s'accomplissaient en Jésus, nos glorieux ancêtres devaient croire aussi en cette prophétie d'Isaïe annonçant que le Messie serait Dieu.

Aucun commentaire: