samedi, décembre 03, 2005

L'amour filial

La prière que le Seigneur nous a appris (Mt 6, 9) commence ainsi: Notre Père.

Ces deux mots, en apparance anodins, sont en fait une révolution, car la perception de Dieu est complètement changée: le Très-Haut n'est plus un Dieu lointain et terrible, il devient un Dieu avec lequel chacun de nous a une relation personnelle. Dieu devient notre Père, Jésus nous apprend que le Tout-Puissant nous aime d'un amour paternel... Mais qu'il soit notre Père nous invite à l'aimer d'un amour filial.

Le faisons-nous? Vivons-nous vraiment notre relation à Dieu dans l'amour filial? Cela peut sembler un peu abstrait.

La Vierge Marie étant la disciple parfaite de Jésus-Christ, elle a eu cette relation d'amour filial avec Dieu. Nous rapprocher de Marie par la dévotion peut alors nous faire vivre nous aussi dans cet amour filial vis à vis de Dieu, comme nous l'enseigne St Louis-Marie:
Vous le regarderez comme votre bon Père, auquel vous tâcherez de plaire incessamment, avec qui vous converserez confidemment, comme un enfant avec son bon père. (VD 215)
C'est possible parce que:
Le principal don que les âmes possèdent, c'est d'établir ici-bas la vie de Marie dans une âme, en sorte que ce n'est plus l'âme qui vit, mais Marie en elle, ou l'âme de Marie devient son âme, pour ainsi dire. (SM 55)

Aucun commentaire: