lundi, janvier 09, 2006

Un chemin aisé

La dévotion à Marie est un chemin aisé pour arriver à l'union à Jésus-Christ. Je médite beaucoup ce passage en ce moment:

C'est un chemin aisé : c'est un chemin que Jésus-Christ a frayé en venant à nous, et où il n'y a aucun obstacle pour arriver à Lui.
On peut, à la vérité, arriver à l'union divine par d'autres chemins. Mais ce sera par beaucoup plus de croix et avec beaucoup plus de difficultés, que nous ne vaincrons que difficilement. Il faudra passer par des nuits obscures, par des combats et des agonies étranges, par des montagnes escarpées, sur des épines très piquantes et par des déserts affreux.
Mais par le chemin de Marie, on passe plus doucement et plus tranquillement. On y trouve, à la vérité, de grands combats à donner et de grandes difficultés à vaincre ; mais cette bonne Mère et Maîtresse se rend si proche et si présente à ses fidèles serviteurs, pour les éclairer dans leurs ténèbres, pour les éclaircir dans leurs doutes, pour les affermir dans leurs craintes, pour les soutenir dans leurs combats et leurs difficultés, qu'en vérité ce chemin virginal pour trouver Jésus-Christ est un chemin de roses et de miel au vu des autres chemins.
Il y a eu quelques saints, mais en petit nombre, comme un saint Ephrem, saint Jean Damascène, saint Bernard, saint Bernardin, saint Bonaventure, saint François de Sales etc., qui ont passé par ce chemin doux pour aller à Jésus-Christ, parce que le Saint-Esprit, Epoux fidèle de Marie, le leur a montré par une grâce singulière.
Mais les autres saints, qui sont en plus grand nombre, quoiqu'ils aient tous eu de la dévotion à la très sainte Vierge, ne sont pas pourtant, ou très peu, entrés en cette voie. C'est pourquoi ils ont passé par des épreuves plus rudes et plus dangereuses. (VD 152)


J'aime beaucoup les images qui sont données ici: cela encourage beaucoup à passer par la voie mariale, malgré les difficultés rencontrées.

Je viens de trouver le Traité en ligne ici, pour ceux qui sont intéressés.

Aucun commentaire: