dimanche, mars 19, 2006

Prions pour Abdul Rahman

KABOUL (AP) -- Un Afghan est actuellement jugé par un tribunal de Kaboul et encourt la peine capitale pour s'être converti au christianisme, ce qui est un crime au regard de la loi islamique, a-t-on appris dimanche de source judiciaire dans la capitale afghane.
Selon le juge Ansarullah Mawlavezada, interrogé par l'Associated Press, Abdul Rahman a été arrêté la semaine dernière après avoir été dénoncé par sa propre famille.
L'accusé, qui serait âgé de 41 ans, a été inculpé de rejet de l'Islam et son procès s'est ouvert jeudi à Kaboul.
Au cours des auditions, l'homme aurait avoué s'être converti de l'Islam au christianisme il y a 16 ans, alors qu'il n'était âgé que de 25 ans et travaillait dans un camp de réfugiés afghans au Pakistan.
La Constitution afghane s'appuit sur la Charia, ou loi islamique, en vertu de laquelle tout musulman reniant sa religion doit être condamné à mort.
"Nous ne sommes pas contre une religion en particulier. Mais en Afghanistan, ce genre d'agissement est contraire à la loi", a expliqué le juge. "Il s'agit d'une attaque contre l'Islam (...) la peine de mort a donc été requise par le procureur."
D'après ce dernier, Abdul Wasi, ce procès est le premier du genre en Afghanistan. Il a ajouté qu'il avait proposé d'abandonner les charges retenues contre l'accusé s'il se reconvertissait à l'Islam. Mais l'accusé aurait refusé cette offre.
Le juge Mawlavezada compte rendre son verdict dans un délai de deux mois. AP

Aucun commentaire: