vendredi, juillet 14, 2006

Burn your idols

Un petit mot pour dire que je suis content du geste de Zidane.

Content parce qu'inexcusable: un joueur professionnel, proposé comme exemple à la jeunesse, se doit d'être irréprochable, du moins sur le terrain.

Un joueur de foot exceptionnel qui a massacré ainsi son dernier match, et qui nous couvre de honte.

Et bien cela nous fera une idole en moins que le cirque politico-médiatique cherchera à nous proposer d'adorer. Et qu'on pourra rejeter. Et ce n'est pas plus mal.

Dieu seul!

[mode: ironie]On peut cependant se rejouir de l'enrichissement de notre vocabulaire: au lieu de dire "mettre un coup de boule" on pourra dire "mettre un zidane".[/mode: ironie]

Aucun commentaire: