mercredi, juillet 19, 2006

Martyr ou chahid ?

Je suis un mordu d'information. J'aime me tenir informé, c'est plus fort que moi. C'est peut-être une passion qui doit-être purifiée, je ne sais pas.

Alors je lis beaucoup, surtout sur le net.

Evidemment, je m'informe aussi sur ce qui se passe au Moyen-Orient.

L'Orient-le Jour parle de l'attaque israëlienne contre le Liban.

A la lecture de l'article, un point me fait tiquer:
Le cabinet a rendu hommage aux martyrs, aux blessés et à leurs familles. (c'est moi qui souligne)

Et encore:
Rendant hommage aux martyrs de l’armée, M. Murr a affirmé que « la bataille se joue toujours dans les airs.


Toute personne ayant un peu de culture chrétienne connaît ce mot, martyr. Et les dépêches d'informations de ces dernières années en ont galvaudé la signification.

Que dit le CEC à ce sujet ?

2473 Le martyre est le suprême témoignage rendu à la vérité de la foi ; il désigne un témoignage qui va jusqu’à la mort. Le martyr rend témoignage au Christ, mort et ressuscité, auquel il est uni par la charité. Il rend témoignage à la vérité de la foi et de la doctrine chrétienne. Il supporte la mort par un acte de force. " Laissez-moi devenir la pâture des bêtes. C’est par elles qu’il me sera donné d’arriver à Dieu " (Ignace d’Antioche, Rom. 4, 1).


La complexité religieuse du Liban fait que parler de martyr, sans discernement aucun, paraît abusif: certains chrétiens y sont peut-être morts en martyrs, d'autres non, et la définition précédente ne me paraît pas satisfaisante pour qualifier les victimes musulmanes, quelles soient sunnites ou chiites.

Si je lis l'Humanité, je peux voir que le terroriste Chamil Bassaïev est lui aussi qualifié de martyr.

On assiste en fait à une mauvaise traduction d'un mot arabe: chahid.

Le chahid, c'est celui qui est mort au nom de l'islam, y compris au combat, lors du Jihad. C'est donc complètement différent.

Je me souviens par exemple d'un documentaire sur le commandant Massoud. Le reporter (je crois qu'il s'agissait de Christophe de Ponfilly) parle avec un ancien combattant de la brigade de Massoud, du temps de la lutte contre les soviétiques, et celui-ci montre une photo de la brigade, qui compte une vingtaine ou une trentaine d'hommes. La plupart des résistants étaient morts au combat, et chaque fois qu'il pointait sur un combattant décédé, il disait "chahid".

Ceci pour dire qu'à mon avis il nous faut faire cesser la dépréciation du saint nom de martyr, et, pourquoi pas, enrichir la langue française en utilisant le terme chahid quand c'est approprié.

PS: lui est un martyr.

2 commentaires:

davidel a dit…

Je suis un mordu d'information. J'aime me tenir informé, c'est plus fort que moi.

a mon avis pas assez de curiosité pour rechercher le veritable mot. ceci dit, je comprends que vous ayez une petite haine contre l'islam....

dans l'islam, le Shahid est le témoin. ce mot qui vient du nabatéen qui est un dérivé de l'araméen et donc lié sans aucun a l'arabe.

l'acte du shahid traduit en français (qui ne vient pas de l'arameen) en martyr. ce dernier vient du grec.

un martyr musulman meurt pour sa foi, un Dieu unique et non pour une victoire. car dans votre esprit, certains chretiens (surtout la secte des évangélistes), le martyr est lié a la palme de la victoire.

derniere chose, lors de la guerre du liabn : il y avait des musulmans, des chretiens, des athés etc... il faudrait un peu moins lire la propagande.

mr Murr est chretien catholique.

si vous voulez plus de precisions : http://antipropagandecom.blogspot.com/

Mickaël a dit…

Vous n'avez manifestement rien compris à ce que j'ai écrit ici. Désolé. Relisez et réfléchissez.