mercredi, octobre 08, 2008

Ne pourrait-il pas se taire?

Cette véritbale tour de Babel financière qui était en construction ces dernières années est en train de s'effondrer.

Je ne sais pas trop quoi penser de l'effondrement d'un tel système, ce n'est pas mon domaine; il faut cependant espérer que l'impact sur la vie réelle des plus faibles soit minimum.

Le Pape dénonce avec justesse la vanité de ce système, expliquant qu'il faut en fait bâtir sa vie sur la Parole de Dieu.

Et voilà que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui a sans-doute lu le Pape en buvant son café, donne son avis sur la question:
"Leur économie s'effondre (...) la raison de leur défaite est qu'ils ont oublié Dieu et la piété"

Il voit dans tout cela l'œuvre de l'imam caché dont les musulmans chiites attendent le retour.

Tout ça pour dire quoi? Oui, et bien que dans les semaines qui viennent, une fois ces soubresauts passés, nous allons avoir nos habituels experts, déçu d'avoir perdus leur investissements, qui vont accuser le Pape de s'être réjoui de cette crise, le Pape devenant coupable par association pour les propos d'Ahmadinejad.

PS: pour lever une ambuiguité, c'est bien d'Ahmadinejad dont je me plains ;-)

Aucun commentaire: