lundi, mai 08, 2006

Pratique intérieure 4: pour Marie

St Louis-Marie nous demande de faire toute chose pour Marie.

Pour une fois, je vais reprendre le paragraphe entièrement, car il est court et simple:
4° Enfin, il faut faire toutes ses actions pour Marie.
Car, comme on s'est tout livré à son service, il est juste qu'on fasse tout pour elle comme un valet, un serviteur et un esclave. Non pas qu'on la prenne pour la dernière fin de ses services, qui est Jésus-Christ seul, mais pour sa fin prochaine et son milieu mystérieux, et son moyen aisé pour aller à lui. Ainsi qu'un bon serviteur et esclave, il ne faut pas demeurer oisif. Mais il faut, appuyé de sa protection, entreprendre et faire de grandes choses pour cette Auguste Souveraine. Il faut défendre ses privilèges quand on les lui dispute. Il faut soutenir sa gloire quand on l'attaque. Il faut attirer tout le monde, si on peut, à son service et à cette vraie et solide dévotion. Il faut parler et crier contre ceux qui abusent de sa dévotion pour outrager son Fils, et en même temps établir cette véritable dévotion. Il ne faut prétendre d'elle, pour récompense de ses petits services, que l'honneur d'appartenir à une si aimable Princesse, et le bonheur d'être par elle uni à Jésus, son Fils, d'un lien indissoluble dans le temps et l'éternité. (VD 265)

L'idée est que chaque épreuve, chaque action que l'on fait soit donnée à Marie, comme par exemple avec cette petite prière: C'est pour toi que je souffre, ma chère Mère. On peut lire à ce sujet le paragraphe 49 du Secret de Marie.

Ceci est le dernier billet concernant les pratiques intérieures. Les oeuvres de St Louis-Marie sont vastes, je pense que j'aurai encore beaucoup d'occasion d'écrire au sujet de la dévotion mariale.

Aucun commentaire: