lundi, mai 08, 2006

Revue de presse: Libé ne connait pas son caté!

Je viens de lire un article de Libé concernant les catholiques de Chine, et une éventuelle utilisation de la religion par le pouvoir pour faire de bons citoyens.

L'article apporte des éléments intéressants concernant la vie de nos frères chinois. Il décrit le village de Dong Lü, pas très loin de Pékin, où se trouve un lieu de pèlerinage dédié à Notre-Dame de Chine.

Cependant, pour une phrase dite par un prêtre ("L'idéologie communiste n'est vraiment plus de mise [...] et le pouvoir escompte désormais se servir de la religion pour faire de bons citoyens."), et résumée pour donner un titre à l'article ("Quand le PC en appelle à Jésus pour forger de bons Chinois"), il reste un goût amer après la lecture de l'article: celui de voir l'héroïque résistance des catholiques chinois utilisée pour présenter la religion catholique comme un outil de contrôle au service d'un état totalitaire (comprenez: "Lecteurs de Libé, pour être libres, ne soyez pas catho"), alors que le communisme a persécuté, persécute, et sans doute persécutera les chrétiens tout au long de son existence. C'est quand même fort.

L'autre chose qui m'a déplû, c'est que par deux fois l'auteur parle d'adorer Notre-Dame. Il est donc nécessaire de rappeler qu'on adore que Dieu seul, et adorer quelqu'un d'autre ou autre chose est de l'idôlatrie.

Que nous dit l'Eglise à ce sujet ?
II. Le culte de la Sainte Vierge

971 " Toutes les générations me diront bienheureuse " (Lc 1, 48) : " La piété de l’Église envers la Saint Vierge est intrinsèque au culte chrétien " (MC 56). La sainte Vierge " est légitimement honorée par l’Église d’un culte spécial. Et de fait, depuis les temps les plus reculés, la bienheureuse Vierge est honorée sous le titre de ‘Mère de Dieu’ ; les fidèles se réfugient sous sa protection, l’implorant dans tous leurs dangers et leurs besoins (...). Ce culte (...) bien que présentant un caractère absolument unique (...) n’en est pas moins essentiellement différent du culte d’adoration qui est rendu au Verbe incarné ainsi qu’au Père et à l’Esprit Saint ; il est éminemment apte à le servir " (LG 66) ; il trouve son expression dans les fêtes liturgiques dédiées à la Mère de Dieu (cf. SC 103) et dans la prière mariale, telle le Saint Rosaire, " abrégé de tout l’Évangile " (cf. MC 42).


Une correction qui m'a semblé nécessaire d'apporter à cet article.

Est-ce que Libé est apte à recevoir la certification RDDV?

Aucun commentaire: