vendredi, octobre 13, 2006

Messe tridentine: le retour

Alors hier la presse, l'officielle, la certifiée RDDV, a fait ses choux gras à propos d'une rumeur: la Pape serait sur la voie de libéraliser le rite tridentin, c'est à dire celui d'avant la réforme liturgique du Concile Vatican II.

Cela surprendra sans doute les lecteurs réguliers de mon blog : je ne suis pas traditionnaliste, c'est à dire que je ne fréquente ni de près ni de loin des groupes tradi. Ok, je lis le Forum Catholique, mais ça s'arrête-là.

Alors, comment vois-je la chose ?

Positivement.

Je comprends que cela fasse un petit peu illogique d'avoir deux rites dans l'Eglise en même temps.

Des évêques ont parlé du risque pour l'unité de l'Eglise. Mmmh... C'est aujourd'hui qu'il y a un schisme, et si la messe tridentine est libéralisée il y a de bonnes raisons de penser que celui-ci se résorbera jusqu'à devenir négligeable ou même disparaître. Le risque viendrait peut-être des partisants crispés du modernisme.

Et j'ai du mal, c'est vrai, à concevoir qu'il y ait deux calendriers liturgiques, car je ne crois pas que la messe tridentine sera adaptée à nos années A, B ou C.

Mais malgré tout je vois la chose positivement: la messe tridentine va bénéficier à la nouvelle, dans le sens où les fidèles ne seront plus interdits d'assister à un office de Pie V, et vont pouvoir revenir dans leurs paroisses avec l'inspiration de l'ancient rite, et, pourquoi pas, en améliorer l'animation liturgique.

La nouvelle messe pourra donc être vécu dans la continuité avec l'ancienne, et non pas dans la rupture. Ça c'est positif.

Et si la messe est belle, les gens vont revenir.

Aucun commentaire: