vendredi, décembre 08, 2006

Téléthon - Eglise

Je n'ai pas beaucoup le temps de bloguer dernièrement, à mon grand regret. Je continue cependant de m'informer, et j'ai suivi avec intérêt la polémique concernant les fameux "bébéthons".

Le Salon Beige rappelle brièvement la problématique :
La problématique est la suivante : l'AFM, organisatrice du Téléthon, finance des programmes de recherche utilisant l'embryon comme matériau, et d'autres résultant directement en un tri des embryons, détruisant ceux qui sont porteurs de maladie et préservant ceux qui sont sains. Ces derniers sont les fameux bébéthons "qui sont sains parce que n'ayant jamais été malades" (Pierre-Olivier Arduin).


Voilà, l'être humain n'est plus qu'uns vulgaire souris de laboratoire, qu'on détruit après usage.

Nos évêques ont fait preuve d'un grand courage en montant au créneau pour mettre en avant le problème éthique que cela pose.

Il n'y a eu pour le moment aucun débat de fond. Les seules réponses que l'on entend sont du style
[le] Téléthon [...] agit «dans le strict respect de la loi» de 2004 sur la recherche sur les cellules embryonnaires (Jacques Chirac).


Que cela soit légal n'implique pas que cela soit moral. Nous avons assez d'exemples dans l'histoire récente où la loi n'est pas morale. Dans ces cas, faut-il suivre la loi ou faut-il suivre sa conscience ?

Un autre réponse vient du président du Comité National d'Ethique qui affirme que
l'Eglise n'a "pas le droit" de manifester publiquement ses objections aux destructions d'embryons.(source).

Ben voyons. Notre société s'enorgueillit s'avoir comme principe la liberté d'expression. Fort bien. Mais elle est apparement limitée à quelques uns, les catholiques n'auraient pas le droit d'en user.

J'espère qu'il y aura un vrai débat, et qu'il portera du bon fruit. Wait and see.

Il y a encore d'autres débats à mener, comme par exemple le laïcisme versus les droits de l'homme. Mais c'est une autre histoire.

Aucun commentaire: