vendredi, mai 04, 2007

La vie est belle (?)

L'autre jour, j'ai regardé La vie est belle de Roberto Begnini. Un film magnifique, que j'ai déjà vu, mais ce fut un vrai plaisir de le revoir.

Un passage m'a paru particulièrement actuel : c'est lors du repas de fiançailles de Dora, quand le restaurant est rempli de convives. Une des invités vient de rentrer d'Allemagne, et elle admire le régime nazi qui a une politique d'euthanasie active des handicapés: un handicapé coûte à l'état nazi 4 marks par jour, et il y a 300 000 handicapés dans les institutions. Cela coûte donc 1 200 000 marks par jour à l'état allemand. Les euthanasier permettrait donc à l'Allemagne de faire beaucoup d'économies. Et elle et les autres invités sont là, admiratifs, devant cette décision inhumaine.

Regardons maintenant la France. La France est certes un beau pays, mais endetté jusqu'au cou. Et sa population s'est considérablement accrue entre la fin de la guerre et le début des années 70. Cela veut dire que cette génération va prochainement prendre sa retraite, et que le nombre de retraités va augmenter considérablement dans les trente ans qui viennent. Et avec, les paiements des retraites, ainsi que les dépenses de santé, parce que justement, les problèmes de santé apparaissent après le départ en retraite. Tout cela va donc coûter cher à l'Etat.

Avec la vieillesse et la maladie viennent souvent la fatigue, le sentiment d'inutilité et la dépression, et la volonté d'en finir, surtout chez toutes ces personnes qui ont abandonné l'espérance chrétienne pour le consumérisme.

On comprend donc que la légalisation de l'euthanasie permettrait de faire de substansielles économies, surtout si elle intègre la culture dominante et que sa pratique se normalise.

Je ne sais pas s'il y a un lien entre ce vieillissement de la population et les prises de position favorables à l'euthanasie prises par M. Sarkozy et Mlle Royal, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles tombent fort à propos.

Dimanche: abstention.

Aucun commentaire: