dimanche, septembre 16, 2007

Il n'y a pas d'ésotérisme chrétien

Quelques années de mes études universitaires se sont passées en fait à étudier et pratiquer ésotérisme et occultisme, avant de me rendre compte combien ces théories étaient stupides (pour comprendre la psychologie derrière tout cela, lire l'excellent Pendule de Foucault d'Umberto Eco). Il n'y a en général rien d'historique, juste une bonne capacité a créer un brouillard autour de faits connus afin d'arriver à vendre son livre et/ou sa secte. Beaucoup de ces auteurs sont franc-maçons, comme par exemple feu Robert Ambelain.

Tout tourne en fait à amener le lecteur à remettre en cause l'enseignement de l'Eglise: à la Résurrection des morts se substitue la réïncarnation, des rites bizarres à la liturgie et à la prière, le saint nom de Jésus s'efface devant des noms issus de la Kabbale, mais sortis de leur contexte, la foi est noyée dans la vase de théories contradictoires, et surtout la défiance envers l'Eglise y est répandu et enseignée, elle qui cacherait la vérité au bon peuple. En fait, la façon de survivre de l'ésotérisme et mouvements associés, c'est de flatter l'égo du futur pigeon: je vais t'apprendre la vérité, moi, tu feras partie du gratin, de la crème, de ceux qui savent.

La vérité, c'est Jésus-Christ. L'Eglise ne passe son temps qu'à le faire connaître. Tout l'enseignement de Jésus et de son Eglise est en pleine lumière, tout un chacun peut le lire et l'étudier librement. Il n'y pas besoin pour cela de se faire coopter et de se laisser enfermer une nuit dans une chambre noire avec un crâne et les septs métaux de l'alchimie, comme le fait la Franc-Maçonnerie, pour avoir droit de passer à l'etape suivante.

Il n'y a pas d'ésotérisme chrétien.

Choisir sa contraception

Alors voilà, on ne peut pas y échapper: un institut gouvernemental nous bazarde une campagne pour choisir sa contraception.

On ne peut pas y échapper: 3 semaines de spots publicitaires et un mois d'annonces sur les radios djeunes. Une société voulant se fabriquer de nouveaux consommateurs pour l'avenir ne s'y prendrait pas autrement.

Alors j'ai jeté un coup d'oeil sur la page consacrée aux méthodes naturelles: elles se font tailler en pièces.
Leur efficacité est très variable (jusqu’à 20 % d’échecs), selon le couple, la femme, le mode de vie de chacun, etc. Même lorsque la femme connaît exactement la date de son ovulation (ou pense qu’elle la connaît) les méthodes naturelles sont très imprécises et peu fiables, car l’ovulation peut être avancée ou reculée par toutes sortes d’événements, à commencer par les émotions ! (source)


Alors la méthode Billings pffouit! C'est du vent! Le système Persona aussi! Pourtant Persona affiche un taux de fiabilité de 94% (d'après le fabriquant). La méthode Billings se situe au même niveau. Rejeter ces méthodes d'un revers de main en les qualifiant de très imprécises et peu fiables n'est tout simplement pas sérieux.

On peut d'ailleurs douter de la fiabilité des méthodes fiables:
Le taux de recours à la contraception en France est l’un des plus élevés d’Europe et pourtant le nombre d’IVG est stable depuis 30 ans (environ 200 000 par an). Il est frappant de constater que 2/3 des IVG ont lieu chez les femmes utilisant une contraception théoriquement (pilule, préservatif ou stérilet) et sont donc liées à un mauvais usage de cette contraception au quotidien.(source)


On a bien lu: malgré trente ans d'éducation réussie sur les méthodes de contraception (j'écris "réussie" car la France est dans le peloton de tête dans l'utilisation de contraceptifs), le nombre d'avortements n'a pas diminué! Et en plus les 2/3 de avortements ont lieu chez des femmes utilisant des contraceptifs.

Et si on responsabilisait les gens plutôt que de répéter ce qui se fait depuis 30 ans et qui est un échec? Et si on leur apprenait ce qu'est l'amour? C'est bien, cela éviterait aux filles d'avaler des tas de médocs et à d'autres de connaître le drame de l'avortement.

Bon c'est sûr, c'est pas ça qui va donner du boulot au complexe médico-industriel...

Pour en savoir plus:
Encyclique Humanae Vitae
Le choix d'aimer naturellement