mercredi, février 20, 2008

Algérie : Un prêtre catholique condamné pour avoir prié

D'après une dépêche Zenit.org du 11 février dernier (via Catholique.org):
En Algérie, un prêtre catholique a été condamné par le tribunal d’Oran à un an de prison avec sursis pour avoir « célébré un rite dans un lieu non reconnu par le gouvernement », explique le quotidien catholique italien « Avvenire ». Radio Vatican reprend elle aussi la nouvelle.

Le P. Pierre Wallez, français, est sanctionné en vertu de la nouvelle loi sur « l’exercice des pratiques du culte non-musulman ».

Certes, en Algérie, l’islam est religion d’Etat mais la liberté de culte est garantie par la constitution.

Or, depuis mars 2006 l’Eglise catholique d’Algérie était dans l’expectative, après l’adoption par le Parlement algérien d’une loi punissant le « prosélytisme » par la prison ferme et une amende pouvant aller de 500.000 à un million de dinars (5.000 à 10.000 euro). La loi comprend la production d’images, la diffusion de publications, ou cassettes audio ou vidéo.

Et Mgr Henri Teissier, Archevêque d'Alger, d'ajouter que
la chose qui surprend le plus est que la condamnation a été émise parce que le prêtre avait rendu visite à un groupe de chrétiens du Cameroun : il n’avait pas célébré de messe, il avait seulement prié avec eux, le 29 décembre 2007, juste après Noël.

Prier avec ses frères en religion, ce n'est pas faire du prosélytisme me semble-t-il.

Nos frères chrétiens d'Algérie ont besoin de nos prières, car une telle attitude de la part des autorités algériennes ne laisse rien présager de bon pour l'avenir.

Aucun commentaire: