vendredi, mars 21, 2008

Euthanasie: ce qui peut se passer dans les prochaines années

Madame Sébire vient à peine de décéder que la presse se lance dans des discussions sans fin sur l'euthanasie.

Bon, faisons un peu d'anticipation sur ce qui peut se passer:

1 - Le gouvernement doute de la loi Leonnetti et crée une commission d'évaluation. La commission rend son rapport et conclue que la loi est bonne mais qu'il faut un comité pour traiter les cas exceptionnels, qui peuvent "justifier" l'euthanasie.
2 - Le comité est créé et traite de plus en plus de demande d'euthanasie chaque année.
3 - Au bout de 5 ans, le comité reçoit trop de demandes et ne peut plus les traiter. Il demande une loi sur l'euthanasie.
4 - Un ou plusieurs cas de personnes souffrantes, déçues de n'avoir pas eu leur demande d'euthanasie traitée par le comité, sont présentées par les médias, qui rabâchent qu'il faut bien un loi autorisant l'euthanasie.
5 - Une loi autorisant l'euthanasie est votée. Les mystiques de la mort crient à la victoire, l'Eglise catholique, qui est opposée à la loi, se fait traiter de tous les noms (cruelle, inhumaine, rétrograde, fasciste, etc. on connaît la chanson).
6 - La souffrance morale des familles donnant leur accord à l'euthanasie d'un proche est telle qu'une loi supprime l'assentiment obligatoire des familles à tout acte d'euthanasie.
7 - L'euthanasie entre dans le moeurs et devient courante.
8 - L'Etat et les économistes sont contents: les générations nées après 1945, diminuées par la vieillesse et déprimées car ne pouvant plus consommer, se font euthanasier en nombre. Les lits d'hôpitaux sont libérés, le budget de la Santé peut diminuer, le trou de la Sécu être enfin comblé, le problème des retraites est résolu.

3 commentaires:

dang a dit…

Ce que certains voient comme un progrès est en fait une régression qui nous ramène aux temps barbares ou à l'antiquité ou au régime d'Hitler.Je vous parie qu'après l'avortement, l'euthanasie des vieux et des malades, on va réclamer l'euthanasie des enfants mal formés, au nom du malheur qu'on veut leur éviter.Et tout ceci est orchestré, c'est évident, avec pour but principal de liquider l'héritage chrétien.
Pour le moment nous pouvons, nous, proclamer "Il est ressuscité, vraiment ressuscité". Bonne et sainte fête de Pâques Mickaël.

Anonyme a dit…

Trés fort. Ca semble trés plausible, même si ce n'est que supposition.

En tout cas, ce qui me semble qu'il arrivera, c'est que la génération pro-avortement qui a obtenu sa légalisation, sera celle qui se fera euthanasier.

La génération d'avant, post 1945, était celle du nationalisme, du bellicisme, et elle a fini par connaître tous les mouvements pacifiques des hippies et de mai 68 etc ... auxquels ont participé leurs enfants, rebels contre l'autorité.

La logique des enchâinements.

Mickaël a dit…

C'est sûr que nous allons vers des temps barbares: donner la mort n'est plus un tabou, au contraire cela devient un moyen de gérer le troupeau (c'est à dire nous).

Un partie de ceux qui ont soutenu l'avortement cherchera sans doute à se faire euthanasier oui: s'ils n'ont pas eu de respect pour la vie de l'innocent qui aurait pu être un frein à leur hédonisme, ils n'auront aucune raison de vivre une fois que cet hédonisme leur sera lointain à cause de la vieillesse.

C'est bien triste tout cela.

Ceci dit, Il est ressuscité, il est vraiment ressuscité! Joyeuses Pâques à tous!