vendredi, février 27, 2009

Retour sur la nomination du P. Wagner à Linz (Autriche)

Selon le Père Josef Bauer, porte-parole du Cercle des prêtres de Linz (LKP) -instance non-officielle fondée il y a 20 ans-, le diocèse est aux mains de puissants cartels qui arrivent à imposer leur ligne aux évêques en place.

L'opposition à la nomination de Wagner a montré "que dans le diocèse de Linz une attitude non-catholique s'est installée durant les trois ou quatres dernières décennies". Les fondamentaux du catholicisme sont selon Bauer l'amour de l'Eucharistie, l'amour de Marie et l'amour du Pape. La nomination de Wagner aurait rendu fous les doyens, refusant de le reconnaître comme évêque et parlant de "durcissement contre le Pape".

Selon Bauer, c'est l'évêque de Linz qui aurait laissé tomber Wagner, par peur devant ces cartels.

On comprend pourquoi le Pape n'a pas choisi le futur évêque parmi la liste proposée par le diocèse: c'est qu'il a besoin d'être repris en main.

(info de kath.net trouvée sur cathcon)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Ce genre de cartel existe dans de nombreux diocèse.

Comment reconnaitre les diocèses qui complotent contre l'Eglise catholique romaine ? C'est simple.

Observez leurs jeunes clergés. La plupart des jeunes prêtres sont de tendance "pro-Tradition" dans leur manière de célébrer l'Eucharistie et dans leur manière de se vêtir.

Observez comment ils sont "employés". La plupart sont marginalisés et envoyé aux confins des diocèses dans des régions retirer: LA NEUTRALISATION EST AINSI OPÉRÉE ET L'ENNEMI-TRADI-ROMAIN EST RÉDUIT AU SILENCE PAR UNE SIMPLE "DÉPORTATION" PASTORALE.

Observez et vous verrez que je ne me trompe pas.

Vox Caritatis