mardi, janvier 31, 2006

Préparation à la Consécration 3

Troisième période: connaissance de Marie

Il s'agit, pendant cette seconde semaine, de chercher à connaître Marie, dans la prière et dans les actes.

Comme pour la première semaine de préparation, St Louis-Marie recommande pour cela de demander l'aide du Saint-Esprit et de Marie, en priant chaque jour les Litanies du Saint-Esprit et l'Ave maris stella, ainsi qu'un rosaire (au minimum un chapelet) à cette intention (VD 229).

Il faut demander à Dieu cette connaissance, et méditer ce que dit l'Evangile à propos de Notre Dame, et de lire et méditer ce qu'écrit St Louis-Marie dans le Traité de la Vraie Dévotion.

Par exemple, on peut méditer sur l'humilité de Marie face à l'Ange lors de l'Annonciation (Lc 1, 26-38), et chercher ensuite de vivre cette humilité en actes.

Ou bien on peut considérer que Jésus commence sa vie publique lors des Noces de Cana à la demande de Marie (Jn 2, 1-12). De là on peut entrevoir l'importance de l'intercession de Marie, de sa prière pour nous autres ses enfants.

Sur ce blog se trouve un petit article à propos de la maternité spirituelle de Marie. Il peut aussi être utile.

On peut lire et relire la Traité de la Vraie Dévotion en entier. Ou quelques passages seulements, comme par exemple:
5. Marie est l'excellent chef-d'œuvre du Très-Haut, dont il s'est réservé la connaissance et la possession. Marie est la Mère admirable du Fils, qu'il a pris plaisir à humilier et à cacher pendant sa vie, pour favoriser son humilité, la traitant du nom de " femme, mulier ", comme une étrangère, quoique dans son cœur il l'estimât et l'aimât plus que tous les anges et les hommes.
Marie est la fontaine scellée et l'Épouse fidèle du Saint- Esprit, où il n'y a que lui qui entre.
Marie est le sanctuaire et le repos de la Sainte Trinité, où Dieu est plus magnifiquement et divinement qu'en aucun lieu de l'univers, sans excepter sa demeure sur les chérubins et les séraphins ; et il n'est pas permis à aucune créature, quelque pure qu'elle soit, d'y entrer sans un grand privilège.

6. Je dis avec les saints : la Divine Marie est le paradis terrestre du nouvel Adam, où il s'est incarné par l'opération du Saint-Esprit, pour y opérer des merveilles incompréhensibles.
C'est le grand et le divin monde de Dieu, où il y a des beautés et des trésors ineffables.
C'est la magnificence du Très-Haut, où il a caché, comme en son sein, son Fils unique, et en lui tout ce qu'il y a de plus excellent et de plus précieux.
Oh ! que de choses grandes et cachées ce Dieu puissant a faites en cette créature admirable, comme elle est elle-même obligée de le dire, malgré son humilité profonde :" Fecit mihi magna qui potens est ". Le monde ne les connaît pas, parce qu'il en est incapable et indigne.

(source)

Précision: le terme "Divine Marie" ne signifie absolument pas qu'elle soit de nature divine! C'est simplement une ancienne expression qui montre combien elle est toute à Dieu.

Les textes sont riches, et les possibilités de s'approcher de Marie sont vastes. C'est impossible de toutes les décrire; cependant, avec l'aide de Dieu, nous pouvons connaître Notre Dame.

Bonne méditation :-)

Aucun commentaire: