lundi, août 07, 2006

Racisme

L'autre jour, j'ai mangé chez un ami à moi.

C'est un type très sympa et très serviable.

Il est musulman. Il s'est converti il y a plusieurs années, et il s'inspire de la tendance salafiste. Mais s'il porte la barbe, il ne porte pas les vêtements qu'ont en général les salafistes, pour lui ce sont les jeunes en mal d'identité qui s'habillent comme ça.

J'espère qu'un jour il découvrira la vraie foi, mais on en est pas là.

Il est marié à une somalienne. Elle est originaire d'une région de Somalie qui se trouve face au Yémen, et elle vient d'y passer quelques jours de vacances.

Donc nous avons discuté de l'Arabie heureuse (le Yémen), que le rançonnage d'occidentaux est devenu sport national là-bas, et citant le colonel Lawrence, nous avons parlé des migrations arabes dans la péninsule arabique.

Poursuivant sur Lawrence d'Arabie, je lui dit qu'à plusieurs reprises dans Les sept piliers de la sagesse, Lawrence parle d'"arabe pur", selon que ses rencontres était plus ou moins proches d'un éventuel "type arabe". J'ai demandé à mon ami si c'était Lawrence qui était raciste et qu'il classifiait, en quelque sorte, les personnes qu'il rencontrait, ou si ce sont les arabes eux-mêmes qui ont l'habitude de considérer leur "pureté arabe".

Il m'a répondu qu'il pensait que c'était un usage arabe.

Comme argument, il m'a raconté qu'au Soudan, les gens au pouvoir se définissent comme "arabes", bien qu'ils soient noirs, et font leur politique en conséquence.

Et bien les arabes de la péninsule appellent "esclaves" ces soudanais.

Tout ceci pour montrer que le racisme, aussi stupide soit-il, se trouve partout.

Il est bon de rappeler ce que dit notre sainte mère l'Eglise à ce sujet:
1934 Créés à l’image du Dieu unique, dotés d’une même âme raisonnable, tous les hommes ont même nature et même origine. Rachetés par le sacrifice du Christ, tous sont appelés à participer à la même béatitude divine : tous jouissent donc d’une égale dignité.

1935 L’égalité entre les hommes porte essentiellement sur leur dignité personnelle et les droits qui en découlent :

Toute forme de discrimination touchant les droits fondamentaux de la personne, qu’elle soit fondée sur le sexe, la race, la couleur de la peau, la condition sociale, la langue ou la religion, doit être dépassée, comme contraire au dessein de Dieu (GS 29, § 2).

1936 En venant au monde, l’homme ne dispose pas de tout ce qui est nécessaire au développement de sa vie, corporelle et spirituelle. Il a besoin des autres. Des différences apparaissent liées à l’âge, aux capacités physiques, aux aptitudes intellectuelles ou morales, aux échanges dont chacun a pu bénéficier, à la distribution des richesses (cf. GS 29, § 2). Les " talents " ne sont pas distribués également (cf. Mt 25, 14-30 ; Lc 19, 11-27).
Et encore, à propos de l'idolâtrie:
2113 L’idolâtrie ne concerne pas seulement les faux cultes du paganisme. Elle reste une tentation constante de la foi. Elle consiste à diviniser ce qui n’est pas Dieu. Il y a idolâtrie dès lors que l’homme honore et révère une créature à la place de Dieu, qu’il s’agisse des dieux ou des démons (par exemple le satanisme), de pouvoir, de plaisir, de la race, des ancêtres, de l’Etat, de l’argent, etc. " Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon ", dit Jésus (Mt 6, 24). De nombreux martyrs sont morts pour ne pas adorer " la Bête " (cf. Ap 13-14), en refusant même d’en simuler le culte. L’idolâtrie récuse l’unique Seigneurie de Dieu ; elle est donc incompatible avec la communion divine (cf. Ga 5, 20 ; Ep 5, 5).
J'ai mis "race" en gras parce que c'est le sujet de mon billet (et j'ai mis "Etat" en gras pour rappeler que les laïcards peuvent être des idolâtres).

J'ai souvent entendu l'amalgame "catholique = raciste". C'est une ânerie monumentale, qui ignore (à dessein ?) l'enseignement de l'Eglise et qui est en plus très ethno-centriste, faisant abstraction de la même erreur dans les autres cultures.

Cet amalgame est un mythe de plus, que dis-je, un mensonge, qu'il nous faut faire disparaître.

Aucun commentaire: