mardi, juin 19, 2007

Démonter la propagande homo

Aujourd'hui le blog e-deo reprend la lettre d'un ex-homosexuel, paru dans le quotidien La Croix.

Oui oui, vous avez bien lu. Une lettre d'un ex-homo. Ça alors, et moi qui croyait que l'homosexualité est dûe à un gène et qu'on ne peut rien y faire!

L'auteur réagit à un témoignage d'un homosexuel "fataliste" exprimé dans un article précédent du quotidien:
"Je voudrais réagir à votre article sur "Le Refuge" dans La Croix du 16 mai. Non pas tant sur le fond de l’article lui-même, car cette initiative me parait excellente pour accueillir de jeunes homosexuels en difficulté, voire en grande souffrance. C’est plutôt le témoignage «comme si l’homosexualité était un choix». Mon histoire personnelle et des personnes autour de moi m’in­diquent qu’il n’y a aucun déterminisme dans l’homosexualité, au moins pour plusieurs des personnes concernées. Et que oui, il y a une part de choix, fût-elle construite par une histoire, une éducation, une psychologie, des blessures.
Non, cette préférence n’est pas une identité, elle n’est pas irréversible et ne définit pas la personne. Ma conversion lors d’une retraite d’une part puis une psychothérapie, la prière et des recherches pour comprendre m’ont aidée à m’ouvrir au dif­férent et à sortir d’un enfermement qui m’attirait vers d’autres moi-même (à ce titre, le livre de votre journaliste Claire Lesegretain Les Chrétiens et l’Homosexualité m’a beaucoup aidée).
Des témoignages de gens qui par la conver­sion, la guérison intérieure ou simplement une évolution de leur personnalité ont pu entamer une relation hétérosexuelle épanouie existent. C’est tromper le monde que de dire aux homo­sexuels qui en souffrent qu’ils ne peuvent pas changer. Et il est sûr que le passage à l’acte rend les choses beaucoup plus difficiles, tout autant que le refoulement où la personne ne regarde pas en face sa réalité. Mais des associations, des propositions d’Église, etc. peuvent les aider si elles le souhaitent (et beaucoup, dans le fond, le souhaitent).
D.J. (Paris)


Ceci, c'est ce que de nombreux prêtres et chrétiens savent. Ce n'est pas neuf, les témoignages d'ex-homos sont nombreux, si on se donne la peine de rechercher.

Cela va contre la pensée unique, et les médias n'en font presque pas état.

Pis, on aimerait faire taire les chrétiens à ce sujet! Il est important de continuer à annoncer sa foi chrétienne et continuer de dire que l'homosexualité n'est pas une fatalité, qu'il est possible de s'en sortir. C'est la charité chrétienne qui nous l'ordonne afin de rendre espoir à ces personnes qui souffrent et veulent s'en sortir.

Drôle de société dans laquelle on peut avoir de l'aide changer de sexe mais aucune, en dehors de l'Eglise, pour faire cesser une simple attirance.

11 commentaires:

Jean-Marc a dit…

Ne faisons pas d'un cas une généralité. L'orientation homosexuelle n'est un choix mais quelque chose qui s'impose à la personne. C'est mon cas et de tous les gays et lesbiennes que je connais.
Et pourquoi vouloir que les homosexuel(le)s changent de sexualité ? N'y a-t-il pas de place pour la diversité dans l'Eglise ?

Mickaël a dit…

Bonjour,

Quand vous dites que cela s'impose à la personne, vous voulez dire quoi ?

daniel a dit…

laissez Dieu regarder les gens tels qu'ils sont et "écoutons Jésus nous aimer " disait la petite Thérèse.Tout les reste n'engage que ceux qui écrivent ....

daniel a dit…

"j'écoute Jésus m'aimer " disait la petite Thérèse .... Dieu regarde les coeurs et non les écrits des autres fussent-ils les plus beaux aux yeux des humains....

daniel a dit…

laissez Dieu vous aimer tels que vous êtes.....le reste n'est que littérature humaine....

Mickaël a dit…

Dieu nous aime tels que nous sommes oui. Il aime le pécheur, mais pas le péché, n'est-ce pas?

Quand à nous nous sommes aussi appelé à évangéliser, et ce n'est pas en étant silencieux que cela se fait.

jeff a dit…

Pourquoi vouloir interférer à tout prix dans nos vies ?
Je suis homo parce que c'est comme ça, Dieu ou Autre Chose l'a fait ainsi.
La volonté et les jugements des humains ne sont pas ceux du Ciel.

Mickaël a dit…

Pourquoi je rapporte ce témoignage ? Pour aider, parce que je pense qu'il y a un certains nombre de personnes qui n'ont jamais été vraiment heureuses d'avoir un mode de vie gay et aimeraient arrêter. Elles ont bien le droit d'être informées et d'avoir un peu d'espoir.

Anonyme a dit…

FRED :

Pour ma part, j'aimerais être asexué, car je suis homo par la force des choses mais laquelle ? je vie très mal cette tendance du point de vue de la foi. Je connais des gay qui s'assument et tant mieux pour eux, mais comment font il ? JESUS m'a donné cette croix qui m'est difficile de porter mais j'ai pas le choix...pour l'instant, je garde confiance à mon MAITRE qui un jour me délivrera.

Jean-Marc de Lyon a dit…

JEAN-MARC DE LYON.

D'ou vient cette peur d'un changement éventuel pour les autres? D'ou vient cette véracité de vouloir imposer aux autres sa vision de l'homosexualité?
Je suis choqué et blessé par la certitude qu'opposent certains "gays" d'une impossibilité de changement: c'est ni plus ni moins de l'ignorance de ce que d'autres tentent de vivre et d'un aveuglement personnel sur la capacité de changement de tout être humain.

Chrétien ou pas, chacun a la responsabilité de ce qu'il veut vivre ou ne pas vivre, y compris dans le fait que l'homosexualité n'est pas un choix.

Actuellement, une vingtaine de personnes communiquent sur le net , parce qu'ils ont ce désir de changement. Ce sont des gens qui restent discrets, parce que souvent mal compris ou dans la peur de l'homophobie sociale. La communauté gay et aujourd'hui les médias, montrent une homosexualité homogène, avec des modèles stéréotypés, alors que l'homosexualité est loin d'être uniforme dans sa vision de la vivre...

Nombreux sont ceux qui aimeraient être soutenus et peut être mieux vivre cette attirance, sans en être dépendants. Seul il y a dix ans, d'autres se joignent à moi pour témoigner de leur espérance. J'ai créé un blog qui ne se veut pas polémique, mais au service des personnes qui désirent un changement. Personnellement , j'ai mis 10 ans avant d'être libre face à mes attirances, en ayant des difficultés de dépendances sexuelles qui restent un point sensible. Vous pouvez consulter ce blog et visualiser l'ensemble du site en allant sur ce lien : http://pageperso.aol.fr/eautrerive/plan.html
Cela pourra donner des éclairages ou pistes à ceux qui le désirent).

Jean-Marc de Lyon

Mickaël a dit…

@Fred: j'admire votre courage et votre détermination. Si ce n'est déjà fait je ne saurais que trop vous recommender d'allez chercher le soutient d'un prêtre.

@Jean-Marce de Lyon: merci pour votre éclairage. Je ne crois pas être en accord avec vous sur plusieurs points, mais vous avez le mérite de donner un autre point de vue que celuis généralement admis dans les médias et par les politiciens. Je m'excuse pour le temps mis à modérer, mais le temps m'est une denrée rare ces dernières semaines.