mardi, novembre 29, 2005

Neuvaine de l'Immaculée Conception - 30 Novembre 8 Décembre 2005


Une bonne manière de préparer à cette grande fête.

PS: merci Renaud ;-)

lundi, novembre 28, 2005

La voie du salut

La vocation de l'homme, c'est la sainteté. C'est une grande joie (au sens propre) que de marcher à la suite du Christ. Mais quand je vois ma médiocrité, ma petitesse et mon péché, je n'ai qu'une chose à dire:

Sainte Mère de Dieu, je suis tout à toi. Viens régner dans mon coeur et arrache tout ce qui ne t'y plaît pas!

Chemins de lecture...: Nouveauté et tradition...


J'aime particulièrement le passage suivant:
Le progressisme n'est autre qu'un archaïsme cadré qui n'accorde de crédit qu'à la primitive église. Revenir à l'Evangile peut être constructeur, mais faire fi de tout héritage de la Tradition, c'est nier qu'avant nous des hommes et des femmes aient pu être travaillés par l'Esprit et affirmer que nous détiendrions seul la vérité.

A méditer.

samedi, novembre 26, 2005

Le matin c'est dur

Ce matin, je me suis réveillé, et je me sentais en forme. J'ai pu prier la petite couronne et les litanies de la Sainte Vierge. Ensuite, j'avais du mal à supporter les gamines quand elles se sont levées. Je ne comprenais pas pourquoi, puisque j'étais en forme. Et puis je suis parti à l'église pour le marché de Noël (la paroisse en organise un chaque année, ça aide les finances) et là, j'avais du mal... J'ai bu un café, ça m'a aidé un peu, mais je marchais vraiment au radar... Il y a des matins comme ça :-(

vendredi, novembre 25, 2005

Magnificat

Mon âme exalte le Seigneur;
Exulte, mon esprit, en Dieu mon Sauveur.
Il s'est penché sur son humble servante;
Désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles;
Saint est son nom!
Son amour s'étend d'âge en âge
Sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
Il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leur trône,
Il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
Renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël, son serviteur,
Il se souvient de son amour,
De la promesse faite à nos pères,
En faveur d'Abraham et de sa race à jamais.

Le Magnificat, comme le fait très justement remarquer St Louis-Marie (SM 64) est l'unique cantique que nous ayons de Marie. C'est le plus humble et le plus reconnaissant de tous les cantiques, et en même temps il est le plus sublime et le plus relevé (VD 255). Un dévôt de Marie le récite pour remercier Dieu des grâces qu'il a faire à notre Sainte Mère, et pour rendre grâce; par exemple après avoir communié.

Il y a beaucoup à méditer dedans.

Le désert et la joie

Hier soir, j'ai pu dire mon chapelet (enfin!) pour répondre à l'appel de mon coeur (et de Dieu sans aucun doute). Alléluia! Bon, ce fut un peu désertique, mais la joie était là à la fin :-)

Ce matin j'ai dit la petite couronne et puis les litanies de la Sainte Vierge. Tout ça avant que la petite famille se lève :-)

J'attends mon chapelet de ce soir avec impatience.

jeudi, novembre 24, 2005

Appel du coeur

Ça fait plusieurs jours que je n'ai pas pris le temps de dire mon chapelet. C'est bête. Ma femme fait des études à plein temps alors c'est moi qui suis à la maison et qui m'occupe des tâches quotidiennes (de plus, je continue de travailler à 20%) et comme je ne sais pas très bien m'organiser, je n'ai pas pris le temps de prier mon chapelet quotidien.

Hier soir, je devais descendre faire des courses, et je me suis dit que je pourrais au moins prier un mystère sur la route du magasin. Je l'ai fait, et presqu'immédiatement, j'eus une sensation de joie et de soulagement dans mon coeur. C'était comme s'il me disait: "Mickaël, c'est ça que je veux!"

C'est un appel que je ne peux pas refuser. A moi de m'organiser mieux, avec la grâce de Dieu.

mercredi, novembre 23, 2005

Jésus-Christ est Dieu

Une petite méditation sur le commencement de l'Evangile selon Saint Jean.

C'est simple, cela fera sourire les vrais théologiens, mais le but est de répondre aux négateurs de la divinité de notre Seigneur.

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jn 1, 1)

Ceci est le premier verset de l'Evangile selon St Jean. Il est très mystérieux, mais nous élève tout de suite vers Dieu.

Au commencement était le Verbe

Au commencement ça veut dire quoi? Ça veut dire "Au commencement de la Création"... c'est une référence au premier verset de la Genèse: Au commencement, Dieu créa la ciel et la terre. (Gn 1,1) Mais ici, Jean nous parle du Verbe, qui était déjà présent, si je puis dire, à l'instant où tout a commencé. Il insiste même sur ce point au verset suivant: Il était au commencement avec Dieu. (Jn 1, 2) Ce Verbe était donc préexistant.

et le Verbe était avec Dieu

Et bien voilà, ce fameux Verbe était avec Dieu, auprès de Lui (tourné vers Lui selon certaines traductions, si ma mémoire est bonne), de toute éternité. Et moi qui croyait que le christianisme enseignait le monothéïsme, c'est à dire que Dieu est unique. M'aurait-on menti?

et le Verbe était Dieu

Le Verbe était avec Dieu, et était Dieu. Mmm... Compliqué, voire illogique: il est auprès de Dieu et il est Dieu en même temps... Ouf! Jean nous apprend donc qu'il y a bien un seul Dieu, le christianisme enseigne bien le monothéïsme, on ne m'a donc pas menti!

Donc ici, nous pouvons voir que le Verbe et Dieu sont UN.

Plus loin, Jean nous dit ceci:

Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. (Jn 1, 14)

Donc ce Verbe éternel, Dieu selon ce que nous avons vu précédement, est venu parmi nous, et Jean a contemplé sa gloire. La gloire, c'est la manifestation de la présence de Dieu. Ce verset nous apprend par ailleurs que le Verbe est aussi Fils unique de son Père, c'est à dire Dieu, et qu'il est plein de grâce et de vérité.

Plus loin, Jean nous dit que la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (Jn 1, 17) Mmm... Le Verbe est plein de grâce et de vérité, et Jésus-Christ nous a amené la grâce et la vérité. Peut-on en conclure que Jésus-Christ est le Verbe? Et bien non, je ne crois pas que nous ayons assez d'éléments ici pour conclure cela.

Il faut en fait lire le verset 15:

Jean lui rend témoignage et il clame:
"C'est de lui que j'ai dit:
Celui qui vient derrière moi,
le voilà passé devant moi, parce qu'avant moi il était."

Ici il s'agit de Jean le Baptiste, qui rend témoignage au Verbe, car telle était sa mission (voir Jn 1, 7-8).

Si on va voir un peu plus loin, on voit ce même Jean qui baptise (Jn 1, 26), et un peu plus loin, à propos du même Jean, on peu lire:

Le lendemain, il voit Jésus venir vers lui et il dit: "Voici l'agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. C'est de lui que j'ai dit:
Derrière moi vient un homme
qui est passé devant moi
parce qu'avant moi il était." (Jn 1, 29-30)

Jean le Baptiste témoigne ici de Jésus comme il témoigne du Verbe en 1, 15. Et voilà: Jésus est le Verbe, et nous avons vu plus haut que le Verbe est Dieu.

Donc on peut conclure ceci: Jésus-Christ est Dieu.

mardi, novembre 22, 2005

La Chrétienté...selon Jacques Maritain

Aperçu chez Fils de Chrétienté: La Chrétienté...selon Jacques Maritain
La Chrétienté enseigne aux hommes que l'amour vaut plus que l'intelligence.
J'aime cette citation. Elle veut tout dire. C'est exactement l'inverse de notre société moderne où il faut être jeune, beau et surtout intelligent pour réussir, et où les autres n'ont pas leur place, si ce n'est comme machines à produire.

Cross-references

Alors depuis quelques jours, ce blog est dans l'anneau BloguesCatho, et je viens de voir que désormais il est aussi référencé ici sur Benedictus qui venit.

Elle est pas belle, la vie?

Prière ce matin - le bébé contre-attaque

Ce matin, comme tous les matins, je m'enferme dans ma chambre pour dire la petite couronne de la Sainte Vierge. Les filles, qui sont à la maison parce que l'une d'elle est malade, sont calmes (mais pas trop silencieuses, enfin bon, ça allait). J'ai pu terminer ma prière, et j'ai voulu méditer un peu.

C'est à ce moment-là que la dernière est tombée sur le nez, poussée par sa grande soeur.

Après ce qu'il s'est passé hier, il va falloir que je vois les jours prochains si j'ai découvert une nouvelle règle:
prière du matin
+ filles à la maison
= bébé avec nez écrasé

lundi, novembre 21, 2005

Le signe de Jonas (Lc 11, 29-32)

Pour la première fois depuis longtemps je rouvre ma Bible pour méditer l'enseignement du Seigneur pendant mes tâches ménagères. Paf! je tombe sur le signe de Jonas (Lc 11, 29-32), qui parle de la Résurrection et du Jugement Dernier. En plein dans la ligne de l'Evangile du Christ Roi d'hier, qui parlait aussi du Jugement Dernier.


Comme les foules se pressaient en masse, il se mit à dire: "Cette génération est une génération mauvaise; elle demande un signe, et de signe, il ne lui sera donné que le signe de Jonas.

Car, tout comme Jonas devint un signe pour les Ninivites, de même le Fils de l'homme en sera un pour cette génération.

La reine du Midi se lèvera lors du Jugement avec les hommes de cette génération et elle les condamnera, car elle vint des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici plus que Salomon!

Les hommes de Ninive se dresseront lors du Jugement avec cette génération et ils la condamneront, car ils se repentirent à la proclamation de Jonas, et il y a ici plus que Jonas!

Notez que si j'ai cherché un passage dans ma Bible de Jérusalem (BJ), je n'ai pas tout retapé: je suis allé sur la Bible en ligne de Port Saint Nicolas pour recopier le texte.

Bon, maintenant au boulot, et méditons!

Prière ce matin

Pas de prière ce matin... enfin pour le moment.

A l'invitation de Saint Louis-Marie (VD* 234), je dis chaque matin (ou presque) une prière qui s'appelle La petite couronne de la Sainte Vierge. Elle se compose de trois "Notre Père" et de douze "Je vous salue Marie". Je l'écrirai dans mon blog une autre fois. Je considère en général que ma journée commence vraiment après avoir fait cette prière.

Donc ce matin, mes trois filles sont à la maison, et regardent la télévision. Elles sont plus ou moins calmes, à priori rien qui peut me gêner pour la prière. Je leur dis que je vais faire la prière du matin. Je ferme la porte de ma chambre, et presqu'aussitôt les deux grandes se disputent et ça se termine que la petite (10 mois) se cogne le nez par terre :( Bon, je suis sorti pour la consoler. Résultat, pas de prière :(

Maintenant tout à l'air calme... je crois que je vais y retourner. A plus...

* VD abbréviation pour Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge

dimanche, novembre 20, 2005

Le Christ Roi de l'Univers

Aujourd'hui nous sommes le 34ème dimanche du temps ordinaire, et c'est la fête du Christ Roi de l'Univers. Tout est à lui, le Ciel, la Terre, les peuples, chacun de nous... Dans le même temps, je ne peux m'empêcher de penser que c'est le même Dieu qui nous dit Nul n'a plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis (Jn 15, 15) seulement un peu avant de partir pour le Calvaire.

Paradoxe d'un Dieu paradoxal, mystère d'un Dieu mystérieux, qui vient parmis nous pour nous sauver en mourant d'une mort infâmante sur une Croix.

A lire...

Un petit message pour donner la référence du livre qui changea tout dans ma vie il y a 11 ans: Le livre d'or. Quand je dis 11 ans c'est parce qu'il m'a fallu presque un an pour me décider à faire la consécration.

La couverture n'est peut-être pas très attirante, plutôt austère, d'accord, mais le contenu en est d'une richesse incroyable.

samedi, novembre 19, 2005

A propos de ce blog...

Il faudrait quand même que j'explique le but de ce blog...

Et bien voilà: cela fait dix ans cette année que je suis la voie montfortaine. C'est une voie spirituelle (parmi d'autres) dans le catholicisme, selon l'enseignement de St Louis-Marie Grignon de Montfort. Il faudra sans doute que je détaille les raisons qui m'ont poussé dans ce chemin, mais je ne regrette pas mon choix.

La voie est axée autour de la recherche de la Divine Sagesse (qui est Jésus-Christ), de la dévotion à Marie, et de l'amour de la Croix. On peut en lire une synthèse ici.

Le problème est qu'en dix ans, je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'autre qui suit cette spiritualité... Ça veut dire qu'elle n'est pas assez connue. D'accord, Grignon de Montfort est reconnu comme un grand amoureux de la Sainte Vierge, surtout depuis que notre regretté Jean-Paul II a prit le totus tuus comme devise, mais la plupart de ceux que j'ai rencontrés ayant lu le Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge ou le Secret de Marie n'en retiennent qu'une meilleure connaissance de Marie, ont peut-être fait la consécration à la Sainte Vierge (c'est déjà un grand pas), mais apparement ne sont guère allés plus loin. J'aimerai donc faire connaître davantage cette voie.

Chers amis lectrices et lecteurs, soyez les bienvenus.

La profession de foi - Nicée-Constantinople

Et voici le Symbole de Nicée-Constantinople, nommé ainsi car il fut définit pendant les deux premiers Conciles oecuméniques (325 et 381). Il redit la même chose que le Symbole des apôtres, mais avec plus de précision.


Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant,
Créateur du ciel et de la terre
de l'univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ
le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu,
Lumière, né de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé,
de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint,
Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressucita le troisième jour,
conformément aux Ecritures,
et Il monta au ciel;
Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire,
pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.
Je crois en l'Esprit Saint,
qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils,
Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.
Je crois en l'Eglise,
une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême
pour le pardon des péchés.
J'attends la resurrection des morts,
et la vie du monde à venir.
Amen.

vendredi, novembre 18, 2005

La profession de foi - Symbole des apôtres

Voici le Symbole des Apôtres, appelé ainsi car il est considéré comme le résumé fidèle de la foi des apôtres (CEC §194). Il permet au chrétien de professer sa foi, c'est-à-dire ce qu'il croit. Il est court et simple à retenir.

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus-Christ, son Fils unique,
notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit,
est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié, est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu
le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint,
à la sainte Eglise catholique,
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la resurrection de la chair,
à la vie éternelle.
Amen.

Il y a aussi les Symbole de Nicée-Constantinople, mais je l'écrirai plus tard dans ce blog.

mercredi, novembre 16, 2005

Quelques prières...

Indispensables pour la dévotion à Marie (qu'il faudra que je décrive dans un future proche). Je les mets en latin aussi, parce que le latin c'est beau, bien que je ne l'utilise jamais.

Notre Père
Notre Père, qui es aux cieux,
Que ton Nom soit sanctifié,
Que ton Règne vienne,
Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé,
Et ne nous soumets pas à la tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Pater noster, qui es in caelis:
sanctificetur nomem tuum;
adveniat regnum tuum;
fiat voluntas tua, sicut in caelo, et in terra.
Panem nostrum cotidianum da nobis hodie;
et dimitte nobis debita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris;
et ne nos inducas in tentationem;
sed libera nos a malo.
Je vous salue Marie...
Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l'heure de notre mort.
Ave Maria, gratia plena,
Dominus tecum.
Benedicta tu in mulierubus,
et benedictus fructus ventris tui, Iesus.
Sancta Maria, mater Dei,
ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae.
Gloire au Père
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
Comme il était au commencement, et maintenant et toujours,
Et dans les siècles des siècles.
Amen.
Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio, et nunc et semper,
et in saecula saeculorum. Amen

mardi, novembre 15, 2005

L’Eglise s’est t-elle demandée si la femme avait une âme ?

C'est l'un des sempiternels reproches fait à l'Eglise pour la dénigrer... La réponse est ici.

vendredi, novembre 11, 2005

Le Baptême et la Sainte Trinité

J'aime beaucoup les versets cités dans mon post précédent:

Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. (Mt 28, 19-20)

Nous avons là la conclusion de l'Evangile selon St Matthieu, avec l'ouverture sur l'avenir, à savoir l'annonce de la Bonne Nouvelle aux nations. Quelle joie que de voir que depuis 2000 ans l'Eglise à été fidèle à cette vocation!

Notre Seigneur Jésus nous explique comment devient-on son disciple: en étant baptisé et en suivant son enseignement. Il est intéressant de constater combien le baptême est indissociable de la Sainte-Trinité, de la bouche même de Jésus: par le baptême nous sommes introduit dans la vie trinitaire, car nous devenons fils adoptifs du Père, et allons vers Lui par le Fils dans l'Esprit-Saint. Notre vie devient vie en Dieu. Quel mystère! C'est un vrai trésor. Malheureusement, combien de chrétiens l'ignorent ou l'ont oublié!

Les versets précédements cités sont d'une grande beauté; malheureusement, mes mots sont trop faibles pour la décrire et décrire aussi la joie qu'ils me procurent.

jeudi, novembre 10, 2005

Dieu est Un

Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. (Mt 28, 19-20)

Pourquoi notre Seigneur Jésus-Christ demande de baptiser au nom (singulier) des trois Personnes Divines, et non pas en leurs noms (pluriel)? Parce qu'il n'y a qu'un seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. C'est la Très Sainte Trinité.

vendredi, novembre 04, 2005

Jésus Fils de Dieu: métaphore ou réalité?

L'appelation "fils de Dieu", dans l'Ancien Testament, est métaphorique. Cela désigne, par exemple, le peuple Elu:

Alors tu diras à Pharaon: Ainsi parle Yavhé: mon fils premier-né, c'est Israël. (Ex 4, 22)

On pourrait croire qu'il en est de même pour Jésus, et sans doute nombre de ses contemporains l'ayant appelé ainsi avaient cette compréhension.

Cependant, Pierre professe sa foi que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu:

Arrivé dans la région de Césarée de Philippe, Jésus posa à ses disciples cette question: "Au dire des gens, qu'est le Fils de l'homme ?" Ils dirent: "Pour les uns, Jean le Baptiste, pour d'autres, Elie; pour d'autres encore, Jérémie ou quelqu'un des prophètes." - "Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je?" Simon-Pierre répondit: "Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant." En réponse, Jésus lui dit: "Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car cette révélation t'est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux." (Mt 16, 13-17)

Pierre parle ainsi: "Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant", et non pas de cette façon: "Tu es le Christ, Fils du Dieu Vivant", comme si "Fils de Dieu" n'était qu'un titre. Il déclare que Jésus a une relation particulière, unique, avec Dieu, différente de celle des autres enfants d'Israël. Et que fait Jésus? Reproche-t-il à Pierre d'avoir perdu la raison, ou lui reproche-t-il de blasphémer? Non, au contraire, Jésus lui dit que c'est une révélation, et qu'elle vient de Dieu; Jésus insiste même sur sa filiation divine en disant "mon Père qui est dans les cieux" !

Pour montrer davantage l'unicité de la relation entre Jésus et son Père des Cieux, on peut citer Jean:

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. (Jn 3, 16)

Si on va plus loin dans la Bible, Jésus reconnait devant le Sanhédrin qu'il est le Fils de Dieu:

Et quand il fit jour, le conseil des Anciens du peuple s'assembla, grands prêtres et scribes. Ils l'amenèrent dans leur Sanhédrin, et dirent: "Si tu es le Christ, dis le nous." Il leur dit: "Si je vous le dit, vous ne croirez pas, et si je vous interroge, vous ne répondrez pas. Mais désormais, le Fils de l'homme siégera à la droite de la Puissance de Dieu!" Tous dirent alors: "Tu es donc le Fils de Dieu!" Il leur déclara: "Vous le dites, je le suis." Et ils dirent: "Qu'avons nous encore besoin de témoignage ? Car nous même l'avons entendu de sa bouche!" (Lc 22, 66-71)

On peut noter la réaction de colère du Sanhédrin à l'annonce par Jésus de sa fillation divine; je ne crois pas que la réaction eut été si violente si le terme de "Fils de Dieu" était utilisé dans un sens métaphorique.

La croyance dans la filiation divine de Jésus est même nécessaire au salut, si l'on en croit Jean:

Jésus a fait sous les yeux de ses disciples encore beaucoup d'autres signes, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Ceux-là ont été mis par écrit, pour que vous croyez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. (Jn 20, 30-31)

Pour en savoir plus, reportez-vous au Catéchisme de l'Eglise Catholique, paragraphes 441 à 445.

mardi, novembre 01, 2005

Comment être chrétien dans la société moderne? La suite.

A cause de mes activités professionelles et autres, je n'ai pu entretenir ce blog ces derniers mois. Enfin, je suis content, il est maintenant indexé dans Google :-)

Comment être chrétien dans la société moderne, me demandais-je ici.

Je pense qu'il nous faut d'abord fréquenter nos églises, y ëtre avec nos frères et soeurs dans le Christ, et fréquenter les sacrements, qui nous aident dans notre vie spirituelle et notre vie tout court. Bon, ce n'est quand même pas difficile de se lever à une heure correcte le dimanche matin et d'aller à la Messe... Ça l'est déjà plus de se rappeler qu'il nous faut aussi décrocher notre télephone pour prendre rendez-vous pour se confesser.

Mais le plus difficile, tel que je le vis, c'est la prière personnelle. Je considère qu'il est important de prier tous les jours, d'être avec Notre Seigneur dans une relation de coeur à coeur. C'était la vie que j'avais étant étudiant... Mais maintenant que je travaille et ai des enfants, il m'est très difficile de prier, parce que soit je suis épuisé après une journée de travail, soit je ne trouve pas le temps de m'isoler (je suis parti environ 12 heures chaque jour!). Je pense n'être pas le seul dans ce cas là. Comment font les autres? Bon, j'ai la grâce de dire chaque jour mon chapelet dans le métro, mais c'est ce n'est quand même pas l'endroit le plus calme pour prier.

Le mode de vie moderne n'est pas propice à la paix et à la prière, il y a trop de tentations. Ça, tout bon catholique à pu le constater. Je pense que nous autres laïcs devons nous bouger, afin de christianniser la culture: écrire des livres sur des sujets chrétiens ou à trame chrétienne; remettre en avant la famille nombreuse comme étant une famille heureuse ;-) et accomplie, et rendre normal d'avoir des prêtres participants à la vie de la société. Trop souvent notre société nous renvoie l'image de la vie catholique comme étant d'une époque révolue. Il nous faut renverser la tendance!

Enfin, et bien sûr, il nous faut évangéliser, tout le monde, tout le temps et en tout lieu...