mardi, mai 29, 2007

Bidonnage ou pipolisation ?

Ce soir TF1 propose le "documentaire" de James Cameron sur le "tombeau" de Jésus-Christ, avec toute la panoplie habituelle: le mariage avec Marie-Madeleine etc.

J'avais écrit un article (intitulé Un vrai attrape-nigaud) à ce sujet en février dernier.

Je n'aurai jamais cru qu'une chaîne française allait acheter ce bidonnage que des archéologues ont rejeté dès sa sortie. Et bien voilà, TF1 l'a fait. Il devaient avoir un trou à boucher ce soir (pourquoi pas un épisode supplémentaire de Grey's anatomy à la place?), ou alors ils cèdent à la pipolisation, parce que cette histoire de mariage de Jésus et de Marie-Madeleine, oui, c'est très pipol.

Mgr di Falco Léandri participera au débat qui suit. Nos prières l'accompagnent.

On peut lire son communiqué repris chez Patrice de Plunkett, suivi d'une chronique écrite pas ce journaliste.

mercredi, mai 23, 2007

Immonde!

On arrête pas le progrès, comme dirait l'autre.

Vu sur le web de TF1, une nouvelle technique de funérailles: la pulvérisation, en attente de légalisation en Suède.

Comment cela marche-t-il ? Et bien c'est simple, on cryogénise le cadavre en le mettant dans un bain d'azote (à -196˚C), et ensuite le cadavre est brisé en morceaux de la taille de grains de sable, avant d'être déshydratés et débarrassés des métaux.

Au final on obtient une poudre rose. C'est supposé être beaucoup moins polluant qu'une inhumation classique ou une crémation (qu'une crémation pollue, ça ne m'étonne pas; par contre qu'une inhumation classique pollue, c'est à dire qu'on laisse faire la nature, oui).

D'après l'article, l'Eglise (luthérienne) Suédoise approuve la méthode. La technologie a été développée par Susanne Wiigh, une biologiste suédoise qui dirige une société de pompes funèbres... détenue à 5% par l'Eglise Suédoise.

Business business...

lundi, mai 21, 2007

Nouvel hébergeur pour l'Angélus et le Rosaire

Depuis quelque temps les petits boutons de Je prie l'Angélus et de Je prie le Rosaire ne s'affichaient plus, aussi bien sur mes blogues eux mêmes que sur les blogues participants aux initiatives.

La raison est que l'hébergeur que j'utilisait à décidé d'arrêter son activité. Je suis désolé de la situation.

J'ai trouvé un autre hébergeur. Il faut désormais que les blogueurs mettent à jour leur blogues.

mercredi, mai 16, 2007

Droits de l'enfant - avortement

La Déclaration des Droits de l'Enfant de 1959 déclare, dans son préambule:
Considérant que l'enfant, en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a besoin d'une protection spéciale et de soins spéciaux, notamment d'une protection juridique appropriée, avant comme après la naissance

Quand je lis cela, je pense évidemment à l'avortement.

Les pays qui autorisent l'avortement, dont la France, ne sont-ils pas en contradiction avec la Déclaration des Droits de l'Enfant ? Peut-on parler de protection juridique appropriée dans ce cas ?

samedi, mai 12, 2007

Le Pape au Brésil: halte à la désinformation

Ces derniers jours, Patrice de Plunkett a écrit plusieurs articles pour démonter l'entreprise de désinformation faite autour du voyage du St Père au Brésil :

  1. Benoît XVI au Brésil : ne nous laissons pas désinformer !

  2. Benoît XVI au Brésil : la désinformation se déploie...

  3. Le discours de Benoît XVI à son arrivée à Sao Paulo

  4. Benoît XVI au Brésil – Un article de presse français… ... qui illustre le mécanisme même de la désinformation


mercredi, mai 09, 2007

Avril 2007: églises brûlées, cimetières profanés

Je n'a pas blogué beaucoup en avril, et j'avais prévu de faire un récapitulatif des différentes profanations qui ont eu lieu, car c'était malheureusement chargé.

Le blog de Valeurs Actuelles l'a fait.

C'est une bonne chose, car si VA l'a fait, c'est que cela commence de remonter dans la presse généraliste, avec à la clé, la possibilité que les français soient informés correctement sur ces évènements.

La liste est longue :
Lundi, l’église Sainte-Anne, à Loos (Nord) a été ravagée par les flammes, vraisemblablement à la suite d’un acte criminel. Le 3 mai, à Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire), l’église a été pillée, et les hosties profanées. Le 29 avril, c’est une autre chapelle Sainte-Anne, en Bourgogne cette fois, qui avait été vandalisée. Le 28 et le 30 avril, deux cimetières chrétiens étaient profanés dans la Marne et en Alsace. Le 18 avril, c’était une paroisse de Perpignan qui était vandalisée, voyant ses œuvres d’art détruites, ses croix tordues, ses statues abattues.


Le silence des politiques est remarquable. Alors que la campagne présidentielle battait son plein, personne n'est venu apporter réconfort et indignation aux familles blessées par les profanations, aux communautées catholiques heurtées par des actes sacrilèges.

C'est d'autant plus regrettable que la campagne a été vraiment une campagne de marketing politique plus que d'idées: une petite phrase par-ci pour rassurer les fonctionnaires, une par-là pour rassurer sur la sécurité, une autre pour s'assurer le vote de certains lobbies etc.
Mais à ma connaissance, rien à propos de ces profanations.

Pourquoi ? Par décence ? Par peur d'apparaître comme faisant de la récupération ? Mais dans ce cas, la policière violée n'a pas eu droit à ce respect, puisque Mlle Royal en a parlé face à M. Sarkozy l'autre soir.

On peut se demander si la raison ne se trouverait pas plutôt dans plus d'un siècle d'anticléricalisme actif et passif, qui a fait qu'il est impossible de voir que les catholiques, et plus généralement les chrétiens, puissent être eux aussi des victimes. La pensée latente ne serait-elle pas que s'ils sont des victimes, c'est à cause de leur foi, qu'ils ont choisi; qu'ils ne viennent donc pas se plaindre.

La question désormais est la suivante : comment sensibiliser l'opinion et les dirigeants à ce phénomène, afin qu'il cesse ?

vendredi, mai 04, 2007

La vie est belle (?)

L'autre jour, j'ai regardé La vie est belle de Roberto Begnini. Un film magnifique, que j'ai déjà vu, mais ce fut un vrai plaisir de le revoir.

Un passage m'a paru particulièrement actuel : c'est lors du repas de fiançailles de Dora, quand le restaurant est rempli de convives. Une des invités vient de rentrer d'Allemagne, et elle admire le régime nazi qui a une politique d'euthanasie active des handicapés: un handicapé coûte à l'état nazi 4 marks par jour, et il y a 300 000 handicapés dans les institutions. Cela coûte donc 1 200 000 marks par jour à l'état allemand. Les euthanasier permettrait donc à l'Allemagne de faire beaucoup d'économies. Et elle et les autres invités sont là, admiratifs, devant cette décision inhumaine.

Regardons maintenant la France. La France est certes un beau pays, mais endetté jusqu'au cou. Et sa population s'est considérablement accrue entre la fin de la guerre et le début des années 70. Cela veut dire que cette génération va prochainement prendre sa retraite, et que le nombre de retraités va augmenter considérablement dans les trente ans qui viennent. Et avec, les paiements des retraites, ainsi que les dépenses de santé, parce que justement, les problèmes de santé apparaissent après le départ en retraite. Tout cela va donc coûter cher à l'Etat.

Avec la vieillesse et la maladie viennent souvent la fatigue, le sentiment d'inutilité et la dépression, et la volonté d'en finir, surtout chez toutes ces personnes qui ont abandonné l'espérance chrétienne pour le consumérisme.

On comprend donc que la légalisation de l'euthanasie permettrait de faire de substansielles économies, surtout si elle intègre la culture dominante et que sa pratique se normalise.

Je ne sais pas s'il y a un lien entre ce vieillissement de la population et les prises de position favorables à l'euthanasie prises par M. Sarkozy et Mlle Royal, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles tombent fort à propos.

Dimanche: abstention.

jeudi, mai 03, 2007

Mois de mai, mois de Marie

Le mois de mai est de retour. Un mois consacré à Marie, au cours duquel nous sommes invités à la connaître, à se mettre à son école, comme nous y invite le Pape, et pourquoi pas, s'engager plus avant dans la dévotion à Marie selon l'enseignement de St Louis-Marie Grignon de Montfort ?