jeudi, octobre 26, 2006

L'opium du peuple

Je viens de lire un article du Figaro concernant le déferlement de saleté actuellement sur la France : cocaïne et héroïne profitent des réseaux d'alimentation du cannabis pour s'installer un peu partout, avec de plus une vraie concurrence entre réseaux de dealers, ce qui fait baisser les prix.

Marx disait que la religion était l'opium du peuple. Ses disciples ont supprimé le chistianisme, et le peuple se tourne vers l'opium.

mercredi, octobre 25, 2006

Quand un amoureux...

Quand un amoureux de la liturgie se penche sur la controverse de la libéralisation du Rite de St Pie V, il nous donne un article très intéressant à lire.

jeudi, octobre 19, 2006

Up the irons !

The Lord blessed this one with this incredible magic

Nicko McBrain est anglais, mais habite à Boca Raton, en Floride.

Il est passionné de golf, et il vient de commencer d'aimer le base-ball.

Nicko est marié, et il a un fils.

Et de quoi vit-il ?

Et bien, il est musicien, batteur plus exactement, et depuis 1983 il est batteur du groupe de heavy metal Iron Maiden.

Iron Maiden vient de sortir un nouvel album: A matter of life and death.

Nicko a fait plusieurs fois le tour du monde pour poser ses fûts partout où ses copains et lui étaient invités, afin d'apporter un peu de bonheur à leurs fans.

Et pourquoi est-ce que j'écris ici a propos de Nicko ?

Oh et bien je viens de découvrir, à ma grande surprise, qu'il est chrétien. Depuis 1999. Il s'en explique dans une interview.

A propos de jouer la chanson The Number of the Beast, une chanson parlant d'un cauchemard montrant des visions infernales, il dit:
Le façon habituelle par laquelle on m'approche est qu'on vient à moi et me demande : "Comment pouvez-vous jouer The number of the Beast ?" Eh, attendez un peu, c'est une histoire. Si vous lisez le livre de l'Apocalypse, il vous parle de tout ça, de toute cette souffrance, de toute cette affaire. C'est d'ailleurs une chanson écrite à partir d'un cauchemard que Steve (ndb: Harris, le bassiste et fondateur du groupe) a eu.
Mon avis est qu'une des plus grandes ruses que le Diable ait jamais fait est de faire croire qu'il n'existe pas. Je peux taper quelqu'un sur l'épaule et dire :"Je ne le glorifie pas - si je le faisais, je ne serais pas chrétien." Car je comprends, et la plupart des chrétiens comprennent, que le péché est le domaine du Diable, et que le péché ultime est la mort; mais nous avons une route vers le haut, et c'est là que votre foi et votre christianisme entrent en jeu. J'ai quelque fois la possibilité de parler de ma foi, de ce que je ressens, et c'est peut être de cette façon que le bon Seigneur travaille avec moi.


Dans le reste de l'interview, on apprend qu'il a de profondes discussions avec les autres membres du groupe quand ils sont en tournée, et il essaie de les guider à sa suite.

Ce serait en fait le témoignage de sa femme qui l'aurait amené à la foi. Un fan d'Iron Maiden se serait même converti après avoir écouté son témoignage !

Je ne sais pas si je vais racheter les disques d'Iron Maiden, mais c'est en tout cas une bonne nouvelle.

Up the irons !

lundi, octobre 16, 2006

La Cité de Dieu...

... s'est réveillée. Chouette.

Première Dizaine

L'excellence du saint Rosaire dans son origine et son nom

1ère Rose

9) Le Rosaire renferme deux choses, savoir: l'oraison mentale et l'oraison vocale. L'oraison mentale du saint Rosaire n'est autre chose que la méditation des principaux mystères de la vie, de la mort et de la gloire de Jésus-Christ et de sa très sainte Mère. L'oraison vocale du Rosaire consiste à dire quinze dizaines d'Ave Maria précédées par un Pater pendant qu'on médite et qu'on contemple les quinze vertus principales que Jésus et Marie ont pratiquées dans les quinze mystères du saint Rosaire.
Dans le premier chapelet, qui est de cinq dizaines, on honore et on considère les cinq mystères joyeux; au second les cinq mystères douloureux, et au troisième les cinq mystères glorieux. Ainsi le saint Rosaire est un sacré composé de l'oraison vocale et mentale pour honorer et imiter les mystères et les vertus de la vie, de la mort et de la passion et de la gloire de Jésus-Christ et de Marie.

2ème Rose
11) Cependant le saint Rosaire, dans sa forme et la méthode dont on le récite à présent, n'a été inspiré à son Église, donné de la Sainte Vierge à saint Dominique pour convertir les hérétiques albigeois et les pécheurs, qu'en l'an 1214, de la manière que je vais dire, comme le rapporte le bienheureux Alain de la Roche dans son fameux livre intitulé: De Dignitate psalterii. Saint Dominique, voyant que les crimes des hommes mettaient obstacle à la conversion des Albigeois, entra dans une forêt proche de Toulouse et y passa trois jours et trois nuits dans une continuelle oraison et pénitence; il ne cessait de gémir, de pleurer et de se macérer le corps à coups de discipline, afin d'apaiser la colère de Dieu, de sorte qu'il tomba à demi mort. La Sainte Vierge lui apparut, accompagnée de trois princesses du ciel et lui dit: "Sais-tu, mon cher Dominique, de quelle arme la Sainte-Trinité s'est servie pour réformer le monde? - O Madame, répondit-il, vous le savez mieux que moi, car après votre Fils Jésus-Christ vous avez été le principal instrument de notre salut." Elle ajouta: "Sache que la principale pièce de batterie a été le psautier angélique, qui est le fondement du Nouveau Testament; c'est pourquoi, si tu veux gagner à Dieu ces coeurs endurcis, prêche mon psautier." Le saint se leva tout consolé et, brûlant du zèle du salut de ces peuples, il entra dans l'église cathédrale; incontinent les cloches sonnèrent par l'entremise des anges pour assembler les habitants, et au commencement de la prédication un orage effroyable s'éleva; la terre trembla, le soleil s'obscurcit, les tonnerres et les éclairs redoublés firent pâlir et trembler tous les auditeurs; et leur terreur augmenta quand ils virent une image de la Sainte Vierge, exposée sur un lieu éminent, lever les bras par trois fois vers le ciel pour demander vengeance à Dieu contre eux, s'ils ne se convertissaient et ne recouraient à la protection de la sacrée Mère de Dieu.
Le ciel voulait par ces prodiges augmenter la nouvelle dévotion du saint Rosaire et la rendre plus fameuse.
L'orage cessa enfin par les prières de saint Dominique. Il poursuivit son discours et expliqua avec tant de ferveur et de force l'excellence du saint Rosaire, que les Toulousains l'embrassèrent presque tous et renoncèrent presque tous à leurs erreurs, et l'on vit, en peu de temps, un grand changement de moeurs et de vie dans la ville. (in Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire, 9 et 11)

source

dimanche, octobre 15, 2006

Petits arrangements entre "amis" : regrets de Chirac sur le génocide arménien

Voilà, dernièrement l'Assemblée Nationale a votée un texte réprimant la négation du génocide arménien. Cela ne plaît pas à la Turquie, qui pourtant aimerait rentrer dans l'Union Européenne. Elle menace de représailles sous forme de sanctions économiques.

La Turquie, qui se veut démocratique, se permet ainsi de menacer un Etat souverain, la France, et de s'en prendre à son fonctionnement démocratique, puisque cette loi a été votée par notre parlement. C'est très grave.

Là où cela se gâte, c'est, si le premier ministre Turc Recep Tayyip Erdogan dit vrai, que Jacques Chirac
"m'a fait part ce(sic) de ses regrets et indiqué qu'il me donnait raison."

En ce moment, c'est à la mode de regretter pour des fautes non-commises, on dirait.

Enfin, il affrime que Jacques Chirac fera
"tout ce qu'il peut dans le processus prochain."

En clair, selon M. Erdogan, le président français va esayer de torpiller un processus démocratique parce que la loi n'a pas l'heur de plaire à la Turquie.

On voit où cela commence. Où cela finira-t-il ? Quelle sera la prochaine exigence turque ? La fin des relations avec l'Arménie ? La fin des relations avec Chypre ?

Enfin, M. Erdogan a dit :
"A cause de certains députés bornés, la France que nous connaissions comme le pays des libertés est obligée de vivre avec cette honte."


Mépris de notre parlement, encore une fois. Il n'a pas l'air de comprendre, ce monsieur, que la première liberté d'un état souverain, est d'édicter ses lois comme il l'entend.

La démocratie est en danger.

samedi, octobre 14, 2006

Le Figaro: Les blogs, nouveaux tribunaux populaires

Un article du Figaro qui parle des blogs. Encore un.

On y apprend que les blogs sont une source d'information et qu'ils ont désormais un vrai pouvoir d'influence. C'est intéressant, quoique rien de bien neuf.

Dommage que le titre n'ait pas été développé dans l'article, et que l'exemple de ce pouvoir d'influence soit celui d'un blog culinaire (apparement 19% des blogs français sont des blogs culinaires !) qui a relancé la mode des macarons.

Commentaires

Les cinq derniers commentaires sont maintenant disponibles dans la colonne de droite.
C'est pratique pour suivre les discussions :-)

Plus à lire

Suite à la bonne performance du blog révélée dans le billet précédent, je viens d'augmenter le nombre de billets disponibles sur la première page : on passe de 7 à 14.

Website speed test

Je viens de tester mes blogs en activité, et voili-voilou le résultat est là:

Mes blogs sont petits donc rapides :-) C'est bien. Si vous voulez tester le(s) vôtre(s), et bien le formulaire se trouve ici (attention: max 5 requêtes par heures si vous n'êtes pas enregistrés).

Bouton de Rose

Deux petites filles, toutes deux soeurs, étant à la porte de leur logis à dire le chapelet dévotement, une belle dame s'apparut à elles, approche de la plus jeune qui n'avait que six à sept ans, la prit par la main et l'emmène. Sa soeur aînée, toute étonnée, la cherche et ne l'ayant pu trouver s'en vint toute éplorée à la maison et dit qu'on avait emporté sa soeur. Le père et la mère cherchèrent inutilement pendant trois jours. Au bout du troisième jour, ils la trouvèrent à la porte avec un visage gai et joyeux; ils lui demandèrent d'où elle venait; elle dit que la dame à laquelle elle disait son chapelet l'avait emmenée dans un beau lieu et lui avait donné à manger de bonnes choses et lui avait mis entre les bras un joli petit enfant qu'elle avait tant baisé. Le père et la mère, qui étaient nouvellement convertis à la foi, firent venir le révérend père jésuite qui les avait instruits dans la foi et la dévotion du Rosaire, ils lui racontèrent ce qui s'était passé. C'est de lui que nous l'avons su. Ceci est arrivé dans le Paraguay.
Imitez, mes petits enfants, ces petites filles, et dites comme elles tous les jours votre chapelet, et vous mériterez par là d'aller en paradis et de voir Jésus et Marie, sinon pendant la vie, du moins après la mort pendant l'éternité. Ainsi soit-il.
Que les savants donc et les ignorants, que les justes et les pécheurs, que les grands et les petits louent et saluent jour et nuit par le saint Rosaire Jésus et Marie.
Salutate Mariam, quae multum laboravit in vobis.(in Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire, 8)

source

vendredi, octobre 13, 2006

Messe tridentine: le retour

Alors hier la presse, l'officielle, la certifiée RDDV, a fait ses choux gras à propos d'une rumeur: la Pape serait sur la voie de libéraliser le rite tridentin, c'est à dire celui d'avant la réforme liturgique du Concile Vatican II.

Cela surprendra sans doute les lecteurs réguliers de mon blog : je ne suis pas traditionnaliste, c'est à dire que je ne fréquente ni de près ni de loin des groupes tradi. Ok, je lis le Forum Catholique, mais ça s'arrête-là.

Alors, comment vois-je la chose ?

Positivement.

Je comprends que cela fasse un petit peu illogique d'avoir deux rites dans l'Eglise en même temps.

Des évêques ont parlé du risque pour l'unité de l'Eglise. Mmmh... C'est aujourd'hui qu'il y a un schisme, et si la messe tridentine est libéralisée il y a de bonnes raisons de penser que celui-ci se résorbera jusqu'à devenir négligeable ou même disparaître. Le risque viendrait peut-être des partisants crispés du modernisme.

Et j'ai du mal, c'est vrai, à concevoir qu'il y ait deux calendriers liturgiques, car je ne crois pas que la messe tridentine sera adaptée à nos années A, B ou C.

Mais malgré tout je vois la chose positivement: la messe tridentine va bénéficier à la nouvelle, dans le sens où les fidèles ne seront plus interdits d'assister à un office de Pie V, et vont pouvoir revenir dans leurs paroisses avec l'inspiration de l'ancient rite, et, pourquoi pas, en améliorer l'animation liturgique.

La nouvelle messe pourra donc être vécu dans la continuité avec l'ancienne, et non pas dans la rupture. Ça c'est positif.

Et si la messe est belle, les gens vont revenir.

mercredi, octobre 11, 2006

Rosier mystique

Les feuilles vertes de ce rosier mystique (ndb: le Rosaire) expriment les mystères joyeux de Jésus et de Marie; les épines, les douloureux; et les fleurs, les glorieux. Les roses en boutons sont l'enfance de Jésus et de Marie; les roses ouvertes représentent Jésus et Marie dans les souffrances, et les roses épanouies montrent Jésus et Marie dans leur gloire et leur triomphe. La rose réjouit par sa beauté: voilà Jésus et Marie dans les mystères joyeux; elle pique par ses épines: les voilà dans les mystères douloureux; et elle réjouit par la suavité de son odeur: les voilà enfin dans les mystères glorieux.
Ne méprisez donc pas ma plante heureuse et divine, plantez-la vous-mêmes en votre âme en prenant la résolution de réciter votre Rosaire; cultivez-la et arrosez-la en le récitant fidèlement tous les jours et en faisant de bonnes oeuvres, et vous verrez que ce grain qui paraît présentement si petit deviendra avec le temps un grand arbre où les oiseaux du ciel, c'est-à-dire les âmes prédestinées et élevées en contemplation, feront leur nid et leur demeure pour être, sous l'ombre de ses feuilles, garanties des ardeurs du soleil, pour être préservées par sa hauteur des bêtes féroces de la terre, et enfin pour être délicatement nourries par son fruit qui n'est autre que l'adorable Jésus, auquel soit honneur et gloire dans les siècles des siècles. Amen. Ainsi soit-il.
Dieu seul.(in Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire, 6)

source

mardi, octobre 10, 2006

Turquie: 18 ans pour l'assassin du père Santoro

Lu sur le fil-news du Figaro: un tribunal turc a reconnu coupable un adolescent de 16 du meurtre du Père Santoro, en février dernier à Trabzon, et l'a condamné à 18 ans de réclusion criminelle.

Réflexions sur être chrétien en France aujourd'hui...

Une belle note que je viens de trouver par hazard sur un blog que je ne connaissais pas, et que j'aimerais faire connaître à mes lecteurs:
Nous avons le cuir tanné, Seigneur. A force de la tendre, cette joue gauche vire homard. C’est [en] permanence et sur tous les sujets. La foi, les mœurs, l’histoire, celle de l’Eglise, du pays, de nos familles. En film, en émissions, en commentaires, au cours des informations, en classe et au boulot, il faut supporter les tartes à la crème des benêts crédules et les commentaires fielleux des animateurs TV. Les gifles sont récurrentes. Tout ce que nous avons été et ce que nous sommes, ce que nous croyons, est transformé, condamné, moqué. Nos grands-parents des colonies étaient des esclavagistes, nos parents qui défendirent ces territoires et n’en [s]ont pas revenus des ordures. Nous sommes des homophobes, des obscurantistes d’une religion qui ne fut que complots, violence, massacre et intolérance. Quand un film sort sur votre passion : c’est une machination, un plan d’embrigadement massif, une manipulation. Heureusement, Da Vinci Code est un film historique. Il ne s’agit pas ici de se plaindre plus longuement, vous savez tout ça ! Mais nous sentons poindre une tentation nouvelle, presque pulsionnelle. Celle de Saint Pierre ! Pas la somnolence du jardin des Oliviers ; chez nous, les cathos, ce n’est plus une tentation mais un fait avéré et consommé. Nous poinçons depuis des années et profondément. Non, je sens poindre la tentation du glaive. J’ai des fourmis dans mon épée disait Cyrano ! Nous ce sont les phalanges qui picotent car les infidèles de toutes sortes commencent à nous taquiner sévères. Parfois, il faut l’avouer, nous préfèrerions, histoire d’éclaircir un peu l’horizon, avoir Conan le barbare comme modèle plutôt que Jésus-Christ… Mais « ne nos inducas in tentationem sed libera nos a malo ».

dimanche, octobre 08, 2006

Ça fait chaud au cœur

Alléluia! La Chapelle Royale de Versailles n'a pas été profanée.

Dans le cadre du Versailles Off, devait avoir lieu une activité dans cette chapelle, présentée ainsi dans le programme :
"Artifices et sacrifices, magie noire et mariage blanc, cris et chuchotements, parures et apparitions, parades et apparat, châsses et icones, pompes et circonstances, images et pilgrimages, sacres et simulacres".

Ce qui évidemment laissait craindre le pire. Il s'agissait en fait d'une exposition de robes de Christian Lacroix. Ça peut paraître bien moins grave que ce que la présentation pouvait suggérer, mais il y avait quand même une marchandisation d'un lieu de culte, ce qui est une profanation.

De courageux catholiques versaillais (et des environs je suppose) se sont rendus sur place et... l'exposition n'a pas eu lieu, la chapelle n'a pas été profanée. C'est une victoire face à ce mépris de la Foi, si répandu dans certaines franges de notre société. Bravo !

Je pense que c'est une victoire qui va rendre leur confiance et leur fierté aux catholiques de France.

Patrice de Plunkett a un article très intéressant sur cette affaire.

Rose rouge

[...] Si vous êtes fidèles à le dire (ndb: le Rosaire), malgré la grandeur de vos péchés, dévotement jusqu'à la mort, croyez-moi: Percipietis coronam immarcescibilem, Vous recevrez une couronne de gloire qui ne se flétrira jamais. Quand vous seriez sur le bord de l'abîme, quand vous auriez déjà un pied dans l'enfer, quand vous auriez vendu votre âme au diable comme un magicien, quand vous seriez un hérétique endurci et obstiné comme un démon, vous vous convertirez tôt ou tard et vous sauverez, pourvu que, je le répète et remarquez les paroles et les termes de mon conseil, vous disiez tous les jours le saint Rosaire dévotement jusqu'à la mort pour connaître la vérité et obtenir la contrition et le pardon de vos péchés. Vous verrez en cet ouvrage plusieurs histoires de grands pécheurs convertis par la vertu du saint Rosaire. Lisez-les pour les méditer.
Dieu seul.(in Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire, 4)

source

lundi, octobre 02, 2006

La BBC invente la "désinfo-trash"

J'avais lu hier, sur le fil news du site web du Figaro, cette nouvelle concernant un "document secret" du Vatican visant à "étouffer" les crimes de pédophilie commis par des écclésiastiques, avec un Cardinal Ratzinger qui aurait été zélé dans son application.

Cela ne m'avait fait ni chaud ni froid: le Cardinal était Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, c'est à dire qu'il devait veiller à la doctrine, pas aux questions pratiques de la vie de l'Eglise (mais bon, hein, je ne suis pas vaticaniste, je me trompe peut-être).

Heureusement, nous avons Patrice de Plunkett et le Salon Beige qui veillent et qui luttent contre la désinformation. A lire donc.

PS: Le Figaro a fait aussi un article à ce sujet.

Le mois du Rosaire

Octobre, c'est le mois du Saint Rosaire. L'église nous invite à le prier. Et pour montrer combien il est important, elle lui consacre un mois complet ! Voilà qui devrait nous faire réfléchir à l'importance de cette prière, et espérons-le, nous inciter à le prier.

Avec Matthieu, j'invite tous mes lecteurs à lire quelques belles citations sur le Rosaire qu'Yves a rassemblé.

J'avais penser migrer sur Blogger Béta, et enjoliver, Je prie le Rosaire avant octobre, mais je suis un peu débordé en ce moment :-( J'espère avoir le temps avant l'année prochaine :-p